D'un autre Genre  Index du Forum D'un autre Genre
forum pour Transsexuel(le) du Québec


Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Centre d'information -> Hormone
Sujet précédent :: Sujet suivant  
A
petit papillon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 153
Localisation: Saguenay
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait

 MessagePosté le: 16/10/2012 20:10:22    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

J'ai 21 ans.

Et euh, non, presque rien en 8 mois d'hormones. La cyprotérone a donné tout plein d'effets positifs, mais peu qui se voient : pilosité légèrement diminuée, masse musculaire légèrement diminuée par endroits, élimination des effets nocifs de la testostérone, notamment sur la libido et l'agressivité, déblocage émotionnel (whoo, je suis capable de pleurer, une première), peu un peu mieux avec moins d'acné, meilleure concentration, et quelques autres trucs que j'oublie. J'ai eu des bons effets de l'anti-androgène, mais faut pas croire que l'estradiol a fait grand-chose pour autant.

Pour ce qui est des oestrogènes... Léger élargissement des hanches, assez pour que mes pantalons qui me faisaient super parfait me fassent trop mal pour les porter, mais pas assez à mon goût, yeux un peu agrandis par la manière dont les paupières s'ouvrent, et mammelons douloureux. C'est tout.

Ironiquement, l'élargissement des os des hanches c'est pas quelque chose à quoi on a tendance à s'attendre après l'adolescence, et je l'ai eu même sur une toute petite dose, mais je n'ai rien eu du tout de ce qui vient normalement avec l'hormonothérapie.

Le dernier effet est normalement un signe de croissance, mais mon taux d'hormones est trop bas. Ça a commencé à faire mal après genre un mois si je me souviens bien, et ça n'a pas bougé du tout depuis. Vraiment, zéro. Mais comme je disais, c'est tout à fait normal ; rien à voir avec ma génétique ou le caractère non miraculeux de l'hormonothérapie : ma dose est si faible que c'est presque équivalent à rien.

Je serais pas surprise si j'avais à peu près les niveaux d'hormones d'une petite fille qui amorcera sa puberté dans un an. Un peu plus d'oestrogènes que l'homme moyen, mais encore tout à fait dans les normales pour les hommes.

Aussi, c'est que les gens sont facilement trompés : personne pas exactement grande, sans vraiment de barbe visible, qui a une voix de fille, des cheveux plutôt longs en queue de cheval, pas le visage le plus masculin de la Terre, en vêtements plutôt androgynes et qui bouge pas mal comme une fille, c'est une fille. Mais si je me détache les cheveux, que je bouge pas et que je dis rien, là, tout s'arrête.

Mais moi, ce que je vois, c'est presque la même personne que depuis toujours, avec du poids en moins (rien à avoir avec les hormones), et euh... c'est pas mal ça.
_________________
 
Publicité






 MessagePosté le: 16/10/2012 20:10:22    Sujet du message: Publicité Back to top

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
Sabrina
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 983
Localisation: Trois-Rivières
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 16/10/2012 20:19:48    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Ouin j'avoue que ce n'est pas normal que tes seins n'aient jamais grossis en 8 mois.

Je te souhaite d'avoir un rendez-vous le plus tôt possible.
 
Stéphanie
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 2 007
Sexe: Femme

 MessagePosté le: 16/10/2012 20:21:22    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Mais à 8 mois d'hormonothérapie, tu as déjà le "gros" des changements. Bien sur ca va continuer pendant encore un an de plus, mais les autres sont quand même moins visible. Quand j'ai eu mon deuxième rendez-vous chez l'endo (quand ma dose a passé de 2x1 à 2x2), il n'y avait aucune différence avec mon ancien. Je suis sur 2x2 depuis 9 mois mais comme je disais, les techniciens sont cons et à cause de ça ma dose ne sera pas ajusté avant la chirurgie. Tu es déjà une fille et si tu passe si bien, alors ton corps est déjà féminin. C'est déjà plus que certains auront jamais! Tu te travesti à tout les jours en portant du linge d'homme en étant une femme.

Dans mon cas, je suis pas ben ben plus vieille, mais si je prend une photo neutre d'avant et une photo neutre d'après, c'est clairement la même personne. Je passais avant, alors c'est pas pire, mais il n'y a pas eu vraiment de changements. Des petites pointes comme seins, je porte des soutiens gorge bien paddé pour donner du volume. Moi aussi les changements que je vois sont surtout lié à l'anti-testostérone.

Aussi, les cheveux détachés c'est habituellement pas mal plus facile passé que les cheveux attaché, car ça cache les machoires plus carrée du crane masculin.
 
A
petit papillon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 153
Localisation: Saguenay
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait

 MessagePosté le: 16/10/2012 20:36:01    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Stéphanie: Je pense que tu comprends pas. C'est impossible d'avoir le gros des changements alors que mon taux d'hormones dans le sang n'a jamais dépassé les barèmes masculins. Et si tu as la même dose, y'a fort à parier qu'avec une dose équivalente à la mienne, tu as encore pas pu avoir le plein potentiel de changement, même si c'est impossible à dire si tu peux pas regarder tes résultats d'analyse et que tout le monde finira pas avec le même niveau sanguin avec la même dose. Et bon, t'es probablement plus sensible à la même dose que moi si tu as quelque chose au niveau de la poitrine.

En tout cas, ce qui est sûr, c'est qu'il est normal et logique qu'il n'arrive absolument rien si la situation se perpétue. C'est pas compliqué : si les hommes n'ont (normalement) pas de féminisation même si on les castre, c'est l'élémentaire de la logique que je n'en aie pas si j'ai le même taux d'estradiol qu'eux ! De la même manière, les fillettes n'ont pas l'air de femmes justement parce que leurs hormones ont des taux similaires aux miens. Sauf que moi en bonus j'ai une puberté masculine dans le corps.

C'est bien de pas s'attendre à la lune, mais j'ai l'impression que tu t'attends peut-être un petit peu trop à rien... :/ C'est sûr que les gens naturellement minces (et c'est très loin d'être mon cas, crois-moi xD) voient moins vite les changements parce que même nées femmes, elle n'auraient probablement pas énormément de formes ou de seins, mais même là, t'es peut-être un peu pessimiste.

Sabrina: Sauf que la date limite qui correspond à la fois au changement social et à la première rencontre avec ma chérie (qui comprend et est merveilleuse, mais que je tiens spécialement à rencontrer en me sentant confiante en tant que fille) se rapproche très vite, et même la perspective la plus optimiste, le rendez-vous en novembre, c'est déjà trop tard. Je te laisse imaginer ce que ça donnerait en janvier, avec un gros 5 mois de total d'hormones.
_________________
 
Stéphanie
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 2 007
Sexe: Femme

 MessagePosté le: 16/10/2012 21:09:38    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Oui j'ai compris et ce que je te dis c'est que même avec ta dose plus haute, tu ne vas pas te métamorphoser. Je suis insensible au médicaments en générale. J'ai un peu plus de seins que toi mais j'ai aussi 4 mois d'hormones de plus que toi. Et la génétique est une choses étrange... Il y a des filles que ça pousse vite, d'autre que ça pousse très lentement. Et c'est pas parce que tes parents ont quelques choses que tu vas l'avoir toi aussi. Dans mon cas, toute ma famille fait 5p4, et moi je fais 6p... Meme choses pour les seins, c'est pas parce que toute ta famille en a beaucoup que tu vas nécessairement en avoir beaucoup. Il y en a, comme Heaveny sur ce forum, que ça ne pousse juste pas.

Ce que je te dit c'est que tu attends pour rien.

Bon, je suis très maigre. J'ai absoluement aucun gras et pas mal de muscle, donc ça n'aide pas, comme tu dit. Mais je dirais pas que je suis pessimiste, je suis réaliste. Je passe à 100% et c'est ce qui compte. Je te dit juste d'arrêter d'attendre pour rien.
 
A
petit papillon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 153
Localisation: Saguenay
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait

 MessagePosté le: 16/10/2012 21:46:51    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Moi je suis plutôt horriblement sensible aux médicaments. Me donne pas de sirop pour la toux à la codéine parce que tu risques de me retrouver avec des hallucinations. Enfin, le strip-tease nocturne dans la salle de bain, c'est arrivé pendant mon enfance, mais qui sait.

Et une fois, il y a deux ans (alors que j'étais obèse en plus !) un psychiatre a eu l'idée de me prescrire une dose vraiment petite (pour indication, on donne plusieurs dizaines de fois plus aux bipolaires et ils se sentent pas fatigués) d'un médicament contre l'anxiété. J'ai pris la pilule le soir, et c'est moi qui ai insisté pour la prendre le soir, parce que j'avais peur que ça m'endorme le jour, alors qu'à l'origine il voulait que je la prenne le matin. Bah le matin suivant la prise de la pilule (demi-pilule, en fait), ça a été un calvaire me réveiller (ma mère a dû INSISTER), et j'avais du mal à me tenir debout. Après une heure d'efforts, je suis sur pied, et je monte péniblement les marches à quatre pattes, pour me poser sur une chaise. J'ai « callé malade » avec difficulté et je suis redescendue direct au lit. J'ai dormi jusqu'à 18 heures, j'ai soupé, puis je me suis recouchée pour la nuit.

Nul besoin de dire que deux consommations d'alcool en deux heures, c'est trop, et que je deviens désagréable et je me sens mal. xD

Enfin bref.

Tout ce que je sais, c'est que même quand les effets sont minimes pour les personnes malchanceuses, on les voit, et on commence définitivement à les voir en maudit après 8 mois. Moi, rien du tout. Pour ce qui est de ta poitrine... je veux pas supposer à ta place, mais j'ose croire que si maintenant t'as quelque chose de tangible, y'avait quelque chose qui se voyait il y a 4 mois... Aussi, j'ai 4 mg par jour (puis Estrogel) depuis plus ou moins le début, moi, alors que toi t'as passé longtemps avec la moitié de ça.

Et je sais pas pourquoi tu dis que j'attends pour rien. Je retarde rien ; tout est prévu depuis longtemps, et je peux pas vraiment le déplacer. Le problème, c'est presque justement que j'attends pas et que pendant ce temps-là, l'augmentation de dose retarde, et retarde, et retarde... :/

C'est pour ça que je me sens poussée à agir par moi-même. Parce que le temps commence sérieusement à presser, et que l'été prochain, c'est le seul trou qui se fasse pour le changement.

Je comprends pas ma malchance, sérieux. Quand j'ai eu ma référence du psychiatre, ça a pris genre deux semaines avant que j'aie mon rendez-vous deux semaines plus tard, pour un délai total d'un mois. Et là, quand ça commence à urger, tout d'un coup, les listes d'attente s'allongent astronomiquement et pouf, en même temps, le docteur tombe malade.

En plus, je viens d'y penser. J'ai besoin d'une lettre du docteur Tremblay pour mon changement de nom. Si je le vois en janvier, ça risque de chier avec les délais de traitement... Une bouse de plus sur le tas de merde.
_________________
 
Alice Framboise (Allison)
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2010
Messages: 501
Localisation: Québec
Sexe: Femme, MTF, Genderqueer
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 16/10/2012 22:05:57    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Pour la lettre pour le changement de nom il suffit d'aller voir sa secrétaire au sous-sol et de lui dire que t'a besoin de cette lettre et elle va t’appeler quelque jours après pour que tu aille la chercher.
 
A
petit papillon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 153
Localisation: Saguenay
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait

 MessagePosté le: 16/10/2012 22:07:41    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Oh, enfin une bonne nouvelle. Merci de l'info ! Quoiqu'avec toute la route à faire, je vais essayer la voie téléphone + courrier en premier. :p
_________________
 
Stéphanie
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 2 007
Sexe: Femme

 MessagePosté le: 16/10/2012 22:53:07    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Pour te donner une idée de ma résistance, j'ai pris des anti-douleurs à base de morphine pour ma chirurgie pour la pomme d'adam. Je me suis rendue à 4 fois la dose prescrite et non seulement ça changeait rien, mais j'étais aucunement fatiguée et j'ai écouté des séries jusqu'au petites heures du matin. Au party de noel de ma job il y a 2 ans, je me suis rendu à 32 smirnoff ice et je marchait encore droite! (ça l'a finit à 3h du matin alors c'était sur plusieurs heures, bien sur). Les drogues ne m'affectent pas non plus. J'ai pas vraiment besoin de médicaments anyways car mon corps est une machine et ne tombe jamais malade.

Brossard fait toujours commencer le monde avec 2x1 et augmente à 2x2 après 3 mois. C'est le parcours pour pas mal tout le monde avec Brossard peut importe le résultat des prises de sang. Exception est qu'il va prescrire l'estradot pour celles qui ont des problèmes de foie ou trucs du genre. De "tangible" c'est discutable. J'ai les pointes d'une fillette de 13 ans. C'est mes soutiens gorges padder qui donnent la forme. Cependant, ma génétique m'a donner un beau corps d'homme musclé sans jamais avoir été dans un gym de ma vie... donc j'ai des pectoraux en dessous et ça me fait deux bosses et une craque, lol.

Je sais pas mais je me dit que 8 mois d'hormones et toujours pas à temps plein c'est retarder les choses en maudit, surtout pour quelqu'un qui passe déjà. La grande majorité tombent à temps plein avant même que les hormones aient fait ben ben des changements et certaines ne sont même pas parfaitement passable. C'est toujours bien mieux que de vivre en tant qu'homme quand on est une femme.

Et c'est pas comme si j'étais plus chanceuse, comme j'ai dit, ma dose n'a pas été augmenté à cause qu'au lab, ils n'ont pas respecté la prescription et ils n'ont pas pris ma dose d'estrogène. Surment qu'en voyant un nom masculin y se sont dit que c'était inutile. Mon endo m'a juste dit "Désolé, je peux pas rien faire avec ça, on se revoit dans 6 mois", mais 6 mois ca tombe pas mal sur ma chirurgie, alors il m'a dit de venir genre 2 mois après ma chirugie.
 
A
petit papillon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 153
Localisation: Saguenay
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait

 MessagePosté le: 17/10/2012 00:04:40    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

De la merde, ça. Parle-moi d'un médecin qui s'en &&%$. Le cours logique des choses aurait été de te redonner un rendez-vous très vite ou, si c'est pas possible, de te demander de repasser des prises de sang immédiatement et de t'envoyer les résultats, avec possiblement une prescription, par la poste, ou de faxer ça à la pharmacie.

Pour ce qui est du temps que ça m'a pris, bah, déjà comme je dis, ça serait pour moi vraiment dur de faire le saut en me voyant pas comme une femme dans le miroir, moi. J'aurais l'impression de me déguiser, comme je l'ai dit, pour finalement pas tant d'améliorations que ça pour beaucoup d'effort.

Et aussi, au début, j'étais pas pressée. Moi, la grosse priorité, c'était d'arrêter les dégâts de la testostérone, de me débarrasser de ma libido, etc. C'était une combinaison de peur et d'un air que je me donnais pour pas déplaire au psychiatre. Ouais, le psychiatre me menaçait carrément d'arrêter le suivi et de me barrer du système si j'essayais un tant soit peu de le presser pour la référence.

Et en plus, je sais que c'est en grosse partie dans ma tête et même pas la peine de contre-argumenter, parce que je connais tout ce que tu diras et que j'y adhère même, mais celles qui y vont effectivement à temps plein avant de ressembler un peu plus au but visé, je regarde leur parcours, et j'ai tendance à trouver que ça ressemble à une erreur, qu'elles s'exposent à plus de difficultés, etc.

Ça découle de mon très gros côté idéaliste. En fait, au tout début, moi, j'aurais voulu m'enfermer dans un cercueil branchée sur les hormones et ressortir un an plus tard. L'entre-deux m'effrayait au plus haut point.

Et c'est un peu ce qui a motivé mon attente au départ.

Maintenant, surtout grâce à ma chérie qui m'aide beaucoup, j'ai progressé là-dedans, énormément, j'ai appris à m'accepter mieux, euh... « embrasser ma féminité » ? Mais ma conviction de ne pas faire le changement social avant que mon corps y soit prêt reste. Le traumatisme de la fausseté, pour ainsi dire, est trop fort.

En fait, à mon avis, à moins d'une chance inouïe au niveau physique, commencer avant un bon 6 mois d'hormonothérapie minimum (et de vraie hormonothérapie, hein, pas du niaisage comme j'ai), c'est un peu se tirer dans le pied. Enfin, certaines ont un courage plus qu'admirable et foncent, et c'est bien, mais faut être prêt à faire face à la musique, et cette force psychologique, moi, je l'ai définitivement pas. Faire le changement, okay, c'est un pas, mais le faire avec toute la difficulté, hum, je saurais pas.

Maintenant, pourquoi je fais pas le saut demain matin ? Déjà, savoir que physiquement, je suis même pas encore sur la bonne voie, c'est un pas pire blocage. Il me reste aussi encore du laser à faire au visage, et quand ça sera fini, il me faudra beaucoup d'électrolyse sur les innombrables gros poils blonds, et ça, c'est uniquement si je réussis à faire couvrir l'électrolyse par la RAMQ, ce qui est loin d'être garanti, parce qu'il faut que je trouve un médecin qui 1. pratique l'électrolyse lui-même et 2. est prêt à déclarer qu'elle est médicalement nécessaire pour moi. C'est théoriquement possible d'après mes échanges de courriels avec la RAMQ, mais la pratique s'annonce plus dure.

Et de la barbe, même bien rasée, c'est confiance en soi -1000, et dépression +1000.

Et il me faut encore du temps pour économiser pour ma garde-robe qui me coûtera les yeux de la tête. Remplacer tous ses vêtements (parce que de ce que j'ai, il n'y a presque rien qui ne soit pas de la merde pour gars que j'ai envie de brûler, qui soit pas usé à la corde et qui me fasse, de A à Z - en fait, j'ai presque rien qui me fasse comme il faut), des bottes aux chaussures aux pantalons aux jupes aux hauts aux survêtements aux capris aux shorts aux lunettes aux sous-vêtements aux vêtements d'hiver aux sacs aux maillots... Un calcul rapide me dit que ça sera minimum 2000 $ avec optimisme, voire 3000 et plus si j'en ai oublié. Ça, c'est si mes orthèses plantaires sont pas à remplacer pour rétrécissement des pieds (ma blonde a perdu plusieurs tailles en un peu plus d'un an de vraie hormonothérapie), pour un beau 5-600 $ de plus.

Mais la raison principale, c'est le timing. Faire le saut en pleine année scolaire, c'est impensable. J'ai de la broue dans le toupet tout le temps, j'ai pas le temps de penser à ça, et on doit s'avouer que c'est zéro pratique de faire ça du jour au lendemain, un mardi matin, comme ça. Ça doit se faire durant les vacances d'été, que j'aie le temps de régler la paperasse, absorber d'éventuels délais administratifs supplémentaires et surtout de faire le tour de tous les organismes et leurs beaux-frères avec mon certificat de changement de nom.

S'ajoutent à ça le relooking (cheveux, sourcils, peut-être ongles...), l'apprentissage du maquillage qui mon TDA combiné au travail constant à l'école et aux tâches ménagères rendent très difficile en cours d'année scolaire, surtout vu mon incompétence totale face à l'autodidactie (j'apprends très, très mal par moi-même - il faut qu'on me l'enseigne), et toutes sortes de trucs « accessoires » du genre...

J'ai gagné en réalisme dans le domaine, et autant je veux plus mettre tout sur pause pour que ça se fasse instantanément, autant faire les choses graduellement ne m'intéresse pas. J'ai poussé autant que j'ai pu pour me rendre plus heureuse en attendant le saut, mais si je fais un pas de plus, là, les gens verront même plus le changement quand je passerai au temps plein, et seront fort tentés de m'appeler par mon ancien nom, ne serait-ce que par réflexe, et continuer à me considérer comme le super-méga-ultra gai qu'ils imaginent.

Et finalement, ma blonde va venir passer l'été et un peu de l'automne avec moi, et son soutien sera beaucoup plus que précieux, si ce n'est que son goût en mode est nettement supérieur au mien. Ça me sécurise d'avoir quelqu'un pour me soutenir, et mille fois plus quand elle sera à mes côtés, sa main dans la mienne, et que la peur de la difficulté et du regard des autres voudra me faire reculer.

Et pourquoi, tant qu'à faire, j'attends pas l'année suivante ? Parce qu'assumant que le médecin a une tête sur les épaules et qu'il me donne une dose convenable au prochain rendez-vous, les changements vont commencer à arriver. Attendre l'été 2014 serait juste irréaliste. À un moment, avec mes probables seins plutôt visibles et tout ce qui viendra avec, ça serait... ridicule d'espérer encore me déguiser en gars et qu'on me croie. Et puis ça retarderait la chirurgie. Et ça me forcerait à m'inscrire à l'université sous mon ancien nom. Et plein d'autres choses du genre.

C'est pour ça que pour moi, l'été prochain, c'est la seule fenêtre envisageable pour faire le saut. Et c'est aussi pour ça que je veux que l'hormonothérapie avance maintenant.

PS : Pardon, je sais pas ce qui se passe avec moi ces derniers temps. J'arrive juste à faire des longues phrases fatigantes à la syntaxe douteuse, avec beaucoup trop d'incises. Ça doit être chiant de me lire.
_________________
 
Sabrina
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 983
Localisation: Trois-Rivières
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 17/10/2012 07:29:47    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Finalement, à chacun sa façon de procéder. Je vois un peu où tu veux en venir. Tu ne veux pas arriver du jour au lendemain en femme parce que selon ce que j'ai lu, très peu de personne sont au courant de ta transsexualité. Tu voudrais que ton corps se transforme durant l'été pour qu'à la prochaine session, tu arrives en femme et que les gens qui te connaissais ne te reconnaissent plus. Étant donné que ça fait 8 mois que tu es hormonées, je ne sais pas si tu vas avoir des changements spectaculaires même si on augmente ta dose, juste parce qu'il s'est déjà écoulé 8 mois... Je comprend par contre que tu ne sois pas très riche pour t'acheter une garde-robe féminine complète, ce qui un des facteurs qui fait en sorte que tu joues encore un rôle masculin. Sauf que tu as quand même la chance de mieux passer que moi, à ta place j'en profiterais pour vivre ma féminité à 100% mais bon, je ne suis pas toi.

Moi aussi j'ai eu peur de l'entre-deux où on a l'air bizarre. Finalement une fois dans cet entre-deux, je me rend compte que je vis présentement les plus beaux jours de ma vie. Et comme je l'ai dit, je suis loin de passer à 100% mais je me plaît vraiment à être à temps plein. Je préfère cette approche mais je respecte la tienne. Chaque personne a le droit d'être comme il veut. L'important est que tu sois heureuses dans tes choix. Sauf qu'à te lire, je doute que tu sois heureuse.
 
Stéphanie
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 2 007
Sexe: Femme

 MessagePosté le: 17/10/2012 09:05:46    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

A a écrit:
De la merde, ça. Parle-moi d'un médecin qui s'en &&%$. Le cours logique des choses aurait été de te redonner un rendez-vous très vite ou, si c'est pas possible, de te demander de repasser des prises de sang immédiatement et de t'envoyer les résultats, avec possiblement une prescription, par la poste, ou de faxer ça à la pharmacie.

Brossard "travaille" (à son bureau, il a probablement d'autres travaille ailleurs) une fois par semaine, ce qui rend ça toujours très long pour le voir. Juste pour avoir un papier qui dit que je suis hormonée à pris 3 mois (mais je l'ai demandé à mon médecin car j'étais tannée d'attendre). Ce n'est pas de sa faute à lui alors je peux comprendre sa réaction. Ce n'est pas lui qui a mal fait la prescription.

A a écrit:
En fait, à mon avis, à moins d'une chance inouïe au niveau physique, commencer avant un bon 6 mois d'hormonothérapie minimum (et de vraie hormonothérapie, hein, pas du niaisage comme j'ai), c'est un peu se tirer dans le pied. Enfin, certaines ont un courage plus qu'admirable et foncent, et c'est bien, mais faut être prêt à faire face à la musique, et cette force psychologique, moi, je l'ai définitivement pas. Faire le changement, okay, c'est un pas, mais le faire avec toute la difficulté, hum, je saurais pas.

Euh, pour avoir fait mes coming-out partout sauf au travail avant même les hormones et d'avoir tombé à temps plein pas longtemps après les hormones, je peux te dire que c'est aucunement se tirer dans le pied. Ça fait un an que je suis à temps plein et comme Sabrina, c'était la plus belle période de ma vie. Juste le fait de vivre en tant que qui on est vaut 1000 fois plus que les petites bosses en cours de route et sérieusement, tu as l'age de ton coté, comme moi, tu ne risque pas vraiment de rencontrer de bosses. De commencer tot ou tard, le monde ne va pas s'adapter plus rapidement. Bien sur, il faut minimalement passer un peu, car arriver en tant qu'un vrai homme stéréotype, le monde ne s'adapterais pas, mais comme tu dis passer, il n'y aurait pas de difficultés supplémentaires.

A a écrit:
Et il me faut encore du temps pour économiser pour ma garde-robe qui me coûtera les yeux de la tête. Remplacer tous ses vêtements (parce que de ce que j'ai, il n'y a presque rien qui ne soit pas de la merde pour gars que j'ai envie de brûler, qui soit pas usé à la corde et qui me fasse, de A à Z - en fait, j'ai presque rien qui me fasse comme il faut), des bottes aux chaussures aux pantalons aux jupes aux hauts aux survêtements aux capris aux shorts aux lunettes aux sous-vêtements aux vêtements d'hiver aux sacs aux maillots... Un calcul rapide me dit que ça sera minimum 2000 $ avec optimisme, voire 3000 et plus si j'en ai oublié. Ça, c'est si mes orthèses plantaires sont pas à remplacer pour rétrécissement des pieds (ma blonde a perdu plusieurs tailles en un peu plus d'un an de vraie hormonothérapie), pour un beau 5-600 $ de plus.

Pourquoi tout dépenser d'un coup? Si tu commence à l'hiver, achète seulement du linge d'hiver. Si tu commence à l'été, seulement du linge d'été. Pas besoin de 38 paires de chaussures non plus. Ça fait 1 an que je suis temps plein et j'ai 2 paires de chaussures, aucunes robes ou aucune jupe. Ensuite, il y a les fripperies. J'avais un deuxième garde-robe complet pour quelques centaines de dollars. Je comprends pas comment quelqu'un peu payer 60$ pour des jeans quand on peut payer 7$ pour les mêmes jeans. Il y a juste les sous-vetements et les souliers que j'ai du acheter à gros prix, car je préfère les sous-vêtements cute de la Senza au lieu des trucs lait du Walmart. Les culottes ça coute pas grand choses, ya toujours des rabais de fou quand tu en achète pleins, c'est les soutiens-gorges qui sont cher. Pour les souliers, je dois aller dans des boutiques spécialisées car je porte du 13, et c'est pas donné dans ses boutiques. Mais de toute façon, ça c'est juste pour une des deux paires, car l'autre c'est des souliers de skate d'homme. Des souliers de skate, homme ou femme, c'est parreil, juste que les tailles d'homme arrêtent pas à 10 dans les magasins. Pour les tailles de pieds, je sais pas trop ce que ta blonde a pris, mais j'ai jamais entendu parlé de pieds qui rapetisse.... Les os ne changent pas et la plus part du monde n'as pas vraiment de gras sur les pieds.

A a écrit:
Mais la raison principale, c'est le timing. Faire le saut en pleine année scolaire, c'est impensable. J'ai de la broue dans le toupet tout le temps, j'ai pas le temps de penser à ça, et on doit s'avouer que c'est zéro pratique de faire ça du jour au lendemain, un mardi matin, comme ça. Ça doit se faire durant les vacances d'été, que j'aie le temps de régler la paperasse, absorber d'éventuels délais administratifs supplémentaires et surtout de faire le tour de tous les organismes et leurs beaux-frères avec mon certificat de changement de nom.

Compte toi juste chanceux d'être à l'école. Au travail, c'est complètement chargé à tout les semaines et il n'y a pas d'autres choix que de le faire du jour au lendemain et le monde s'en sort très bien. Pas besoin d'avoir fait changer son nom légal avant non plus. C'est pas comme si après l'été le monde va avoir oublié ton existance. Le changement de nom est très long et va surment prendre plus que l'été. Il y a aussi plein de changements que tu fais que finalement ne sont pas vraiment fait. Par exemple, mon compte de Vidéotron a été changé, mais cette semaine j'ai reçu une lettre de Vidéotron à mon ancien nom...

A a écrit:
S'ajoutent à ça le relooking (cheveux, sourcils, peut-être ongles...), l'apprentissage du maquillage qui mon TDA combiné au travail constant à l'école et aux tâches ménagères rendent très difficile en cours d'année scolaire, surtout vu mon incompétence totale face à l'autodidactie (j'apprends très, très mal par moi-même - il faut qu'on me l'enseigne), et toutes sortes de trucs « accessoires » du genre...

À moins de te faire absoluement tout, une coupe de cheveux c'est pas long et pas cher. Avec mes mèches et la coupe, ça me revient à 50$. Je fait faire mes mèches au 2 mois et ma coupe aux 4 mois. C'est vraiment pas long non plus. Les sourcils encore moins long et ça coute 10$ et ça prend 30 minutes. Ensuite tu n'as seulement qu'à épiler toi même ce qui repousse. Les reste est très superflue et donne plus un air de "poupoune" qu'autre chose. Si tu passes, le maquillage ne sert à rien d'autre que d'abimer ta peau. Une fille sans maquillage est beaucoup plus belle.

A a écrit:
Et finalement, ma blonde va venir passer l'été et un peu de l'automne avec moi, et son soutien sera beaucoup plus que précieux, si ce n'est que son goût en mode est nettement supérieur au mien.

La mo-quoi? Écoute seulement que toi là dessus. Porte ce que TOI tu trouves beau, pas ce que les autres trouve beau sur toi. Le but de la transition est d'être qui tu es vraiment. C'est un peu anti-productif d'ensuite porter ce que les autres trouve beau sur nous, même si c'est notre blonde (je suis bien placée pour parler, on a souvent essayé de changer mon linge)

L'entre-deux est toujours un peu étrange et tu n'y échapperas pas. Le monde vont devoir s'habituer à ton nouveau nom, qu'il soit légal ou non ça ira pas plus vite. Aussi bien le faire plus tot et se sentir heureuse, selon moi.
 
karine_
petite chenille

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2012
Messages: 21
Localisation: Montreal

 MessagePosté le: 18/10/2012 19:58:23    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Je t'entends bcp parler depuis le début de ton taux d’œstrogène actuel, mais l'important c'est de voir la différence avec ton taux initial. Par ailleurs, l'important, c'est pas nécessairement avoir les niveaux d'une femme, mais d'avoir le niveau minimal permettant d'avoir l'effet désiré. (Et, il ne faut pas oublier que les hormones ne sont pas magiques.) Des doses trop élevées ne veux pas toujours dire plus de changements (Il y a un maximum de récepteur à l'oestrogène au niveau des organes ) Alors, à des taux supramaximaux, tu as juste plus d'effets indésirables. Faut être patiente et avoir des attentes réalistes (temps et effets).

Lâches pas!
 
A
petit papillon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 153
Localisation: Saguenay
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait

 MessagePosté le: 20/10/2012 19:56:13    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Oui, euh, donc ! Pardon pour le gros délai. J'ai été dans le jus toute la fin de cette semaine, et mon écran d'ordi est mort hier soir, donc j'ai dû m'en racheter un aujourd'hui avec l'aide de ma mère et de mon beau-père. Juste quand j'avais envie de dépenser 200 $, yéé~

J'ai commencé à écrire ce message, genre, mercredi, et j'ai pu le finir et l'envoyer que ce soir.

Sabrina : Haha, non, j'ai pas du tout espoir que les gens se rappellent pas de moi. C'est pas des poissons rouges, et crois-moi, le gars bizarre qui a un peu l'air d'une fille, qui passe sa vie à être en retard, qui pose toujours plein de questions et qui aide tout le monde avec leurs devoirs, c'est pas la première personne qu'on oublie. Mon but, c'est d'avoir le temps de faire le plus de trucs en même temps, pour que le changement pour eux soit percutant, assez pour que ça soit évident, qu'ils se disent pas « ah tiens, le fif s'est encore renfifé » (ahem) et continuent à me voir comme un gars, mais juste encore plus féminin, ce que je pressens qui risque d'arriver avec une approche graduelle.

Et bon, c'est un peu comme ça en général dans ma vie. Je déteste faire les choses graduellement, par petits bouts. Parce que petit changement ou gros changement, c'est toujours dur à faire pour moi, chaque fois. Donc autant y aller d'un coup sec, comme avec les plasteurs.

Pour ce qui est de saisir ma chance... Moi, sérieux, c'est rare que tu vas me voir être pressée. Ma patience en devient même un défaut à certains égards. Je veux que ça se fasse, et vite si possible, mais si ça adonne pas, bah, j'attends que ça adonne. J'ai aussi le défaut de me complaire dans l'immobilité, même si elle me plaît pas, donc l'attente est somme toute plutôt confortable sachant que sans testostérone, ça peut pas empirer.

Ce qui me presse, c'est vraiment juste la fenêtre de temps de l'été prochain et l'hormonothérapie qui veut pas y entrer. On peut me presser de l'extérieur, mais moi, l'impatience, ça me connaît peu.

Pour ce qui est des 8 mois d'hormones, je tiens spécialement à préciser que ma dose équivaut au néant. On peut donc considérer que je suis sous cyprotérone depuis 8 mois et que j'attends de commencer les oestrogènes. C'est presque pareil.

Stéphanie : Je trouve que le docteur a pas non plus fait trop d'efforts. C'est pasa sa faute, mais surtout pas la tienne. Prescrire des prises de sang et envoyer une prescription deux semaines après, ça se fait et c'est facile... :/

J'admire ton courage. Les coming-outs, c'est fait pour moi depuis longtemps aussi, mais faire le saut comme ça, c'est pas le genre de courage que je peux prétendre avoir. Ma confiance en moi est très basse, et ça se remonte pas comme ça. C'est une autre chose que j'attends plus ou moins des hormones. Qu'en me regardant dans le miroir, je voie plus une femme, et que ça m'encourage, que j'arrête d'avoir honte sans raison palpable.

Parce que voilà. L'autre côté du ravin est magnifique. Dépose-moi-y et j'aurai pas le moindre stress, ou très peu. Mais le saut m'effraie. C'est pour ça que j'attends le moment où le ravin sera rétréci au minimum (ma blonde pour me soutenir, tout l'été pour me « revirer », (espérons) plus de confiance en moi grâce aux changements à mon apparence, etc.)

La raison principale pourquoi je veux dépenser d'un coup, c'est que magasiner, c'est COMPLIQUÉ hors congé de semaine. Sans dire où je vis... ah pis de la marde, c'est Saguenay... les autobus permettent difficilement voire pas de bouger où que ce soit la fin de semaine. Genre, autobus aux heures, trajets modifiés et allongés, horaire de 11 à 15 heures... En plus, j'ai rarement le temps et l'énergie d'aller perdre la journée à magasiner alors que j'ai probablement beaucoup de devoirs à faire ET beaucoup de repos à faire, parce que mes semaines et mes journées m'épuisent totalement sans exception. Et même si j'en trouve le courage, aller au centre d'achats (et uniquement au centre d'achats - totalement impensable de faire plusieurs boutiques avec les autobus xD) c'est minimum 2 heures de voyageage. Ça te mange une journée. Donc y aller petit peu par petit peu, non, ça marche pas.

Aussi, je tiens vraiment à avoir une garde-robe complète. Je me suis toujours ramassée, toute ma vie, à avoir un à deux cotons ouatés, dépendant de si le précédent a survécu, une seule paire de souliers, une seule paire de bottes, que des vêtements à peu près pareil, juste assez, voire moins, pour faire la semaine, et zéro choix face à ce que je porte : je mets ce qui reste, et je fais le cycle jusqu'au jour du lavage... Bref, même en oubliant la transition, j'en ai vraiment marre de pas avoir de linge. Donc pour une fois dans ma vie, j'ai envie d'y aller pour de vrai et d'enfin avoir le choix quand je m'habille le matin, et d'aimer mes vêtements.

Pour les tailles de pieds, sur le forum anglais où je suis, y'a une discussion sur le sujet en ce moment. Certains disent qu'y a pas vraiment d'explication logique, et plein d'autres qui disent que leurs pieds rapetissé. Y'a des tonnes de témoignages de gens qui n'auraient pas de raison de mentir, et qui peuvent pas vraiment être des erreurs. Donc c'est apparemment tout à fait possible même si on sait pas comment.

Oui, je me compte tout à fait chanceuse d'être à l'école. Au travail, ça a l'air d'être plutôt malaisant. Mais y'a un truc que je me refuse vraiment à faire : commencer à utiliser mon nouveau nom avant qu'il soit officiel. Ça serait le summum d'avoir l'impression de me déguiser, de mentir. J'ai vraiment besoin que mon nom soit changé pour m'autoriser à l'utiliser. J'ai besoin d'une approbation.

En passant, j'ai prévu la procédure de changement de nom pour qu'elle soit prête pour l'été, justement. Je vais envoyer tous les papiers finaux vers novembre, normalement, et ça devrait être prêt d'ici avril.

Et euh, je sais que c'est pas long, les cheveux, mais en fait, c'est surtout que je veux avoir le temps de m'asseoir et de décider. En plus, je trouve vraiment pas mes cheveux encore assez longs, et j'ai une espèce de traumatisme que quand j'allais chez la coiffeuse en la prévenant que je les faisais pousser et de pas trop en enlever, elle en enlevait toujours beaucoup trop.

Enfin, la présence de ma blonde pour me guider dans mes choix est vraiment importante pour moi. Tu sais, quand je dis que j'ai pas de goût, c'est vrai. Pas que ce que j'aime est moche pour les autres. Ce que j'aime dans le magasin, y'a de fortes chances que je me rende compte que je l'aime pas rendue chez moi. Quand je magasine seule, je finis la plupart du temps par trouver moche ce que j'ai moi-même choisi. J'ai besoin d'être guidée, définitivement.

Même que cet été, plus la moitié du linge que j'ai acheté pour « tougher » jusqu'à l'été prochain me fait pas. Non, j'ai pas spécialement engraissé ou maigri. J'arrive chez moi, et ce que je pensais qui me faisait impec en magasin, bah, ça a au moins deux tailles de trop et les pantalons tombent. (Non, je comprends toujours pas comment ça se fait). Y'a des t-shirts qui ont rétréci dans la sécheuse, aussi.

Et aussi, je manque complètement d'audace. Si je m'écoutais, j'achèterais que du linge qui est marqué pour femmes mais qui ressemble beaucoup à ce que j'achetais en gars, même si je l'aime pas vraiment, juste parce que c'est avec ça que je suis confortable par habitude. C'est aussi ma blonde qui aura le « mandat » de me pousser dans le derrière pour que j'ose un peu.

karine_: Oui, bon, mon taux initial a pas été pris, donc ça doit pas être si important que ça... Mais c'est important de noter qu'ici, on parle vraiment pas de taux supra-maximal ou de taux minimal pour obtenir les changements voulus. On parle bel et bien de taux masculin, dans le genre qu'il faudrait faire des yeux ronds s'il se passait quoi que ce soit de significatif. Et ne t'inquiète pas, je sais bien que de très hauts taux, c'est pas le mieux. Même que selon certains, ça peut ralentir carrément par rapport à un taux plus optimal. J'ai entendu parler d'endos américains qui visaient le 1200 pmol/L, parce que c'est dans les tops acceptés pour les femmes génétiques. Beaucoup plus sage de viser quelque chose dans les 600, eh.
_________________
 
krikri
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 1 183
Sexe: Femme, MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 21/10/2012 09:33:49    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

En ce qui me concerne, un niveau de 1600 -1700 pmol/L m'est beaucoup plus bénéfique qu'un niveau de 700-800 pmol/L. Je me sens mieux, j'ai plus d'energie, mon humeur s'est amélioré, mon visage est plus féminin, un peu plus de graisse et les seins ont poussé. Ça dépend de la personne.

Plus important que le niveau d'estrogène dans le sang est le type d'estrogène pris et la route par laquelle elle est administrée. L'estrogène dite bio-identique (i.e. estradiol) est celle qui porte le moins de préjudice au niveau de la coagulation et la voie non-orale est la plus sécuritaire des deux.

Le niveau atteint les 20,000 pmol\L et + durant la grossesse d'une femme et il a été dit que les femmes ayant eu une grossesse ont un risque plus faible de cancer du sein. Durant le cycle menstruel de la femme, le niveau peut atteindre les 2,000 pmol/L au moment de l'ovulation. Et quelques études sur des hommes âgés de plus de 50-60 ans ayant le cancer de la prostate ont démontré que de très hauts niveaux d'estrogène (par voie d'injection d'estradiol valerate) dans le sang n'avaient pas eu d'effets indésirables dans le corps.
 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Hormone Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 2 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Cobalt 2.0 phpBB theme/template by Jakob Persson.
Copyright © 2002-2004 Jakob Persson


Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com