D'un autre Genre  Index du Forum D'un autre Genre
forum pour Transsexuel(le) du Québec


Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Centre d'information -> Hormone
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Jen
formation du chrysalide

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2007
Messages: 97
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 09/11/2012 03:09:14    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Moi aussi, je suis avec le docteur Roland Tremblay, mais depuis près de douze ans. J'ai changé de psy entre temps car ce dernier avait pris sa retraite et j'ai bien failli à une certaine époque, ne plus avoir d'endocrinologue du tout : Roland Tremblay partait en retraite lui aussi!
Mais bon, le deuxième psy sous les ordres du premier m'a ramasser sous son aile, mais je peux pas dire qui fait la même job pantoute... il me reste une dernière op a compléter en bas et c'est tout un frifraraille de procédure a demi achevé qui n'aboutisse a rien...

Bon! en bref, j'ai pu remarquer que le docteur Tremblay se révèle pas super super pour certaines personnes avec les hormones à la longue (sa longue expérience) car il devient super (et même trop) CONFIANT avec les années et surtout à la suite de la sortie des bio-hormones... Il a quelques fois tendance à les prescrire comme des bonbons pour certaines filles alors que pour d'autres, il suit de très très longues procédures graduelles... Tout de même étrange, son manque de constance!

À l'époque, il m'avait prescris androcur 50 mg et 4 mg d'estrace par jour. (si je me souviens bien, estrace était encore à l'état expérimental) Trois semaines après, il me monte ça a 8 mg par jour et c'est ce que jai pris pendant dix ans jusqu'à ma dernière op. Entre-temps, après six mois à peu près d'hormono, il m'avait switcher sur Euflex... Un produit étrange remplaçant androcur qui m'avait faite de gros gros yeux glauques et des cheveux gras en moins de trois mois... gras, huileux même et tout frisé! Aucun shampoing n'arrivait à enlever ça. D'ailleurs, c'est dans cette période là que j'ai faite ma deuxième tentative de suicide et je me souviens absolument rien de ça !!!! Sinon j'ai du arrêter aussi les hormones un an de temps pour problême hépatique.

Il y a trois ans, il m'a faite totalement arrêter androcur suite à ma dernière op et fait passer à 1mg d'estrace par jour, le matin seulement. Les résultats ont été désastreux et je récupère de ça aujourd'hui, tranquillement... Trop tranquillement!!!!!

* Voilà pour la compétence de ce docteur pour mon cas... Je ne sais plus vraiment quoi en penser moi non plus. C'est clair, il a l'expérience des années, moi je lui faisais une confiance un peu aveugle et voilà le résultat aujourd'hui. Peut-être que ça ne dépend pas vraiment de lui, comme il me le répète souvent... Moi c'est un cas un peu spécial, qu'on me retape toujours aux oreilles...

Là je suis de retour avec 100 mg (!!!!!!) d'androcur (pour pas avoir de cancer, dit-il, sinon pour baisser une testo qui ne voulait pas) et 8 mg d'estrace jour. mais aujourd'hui, c'est ma santé qui ne veut plus suivre... je commence à avoir peur pour ma vie, j'ai eu un antécédant de troubles de foie aupravant.
J'ai tenté de changer un peu mon hormono moi-même dernièrement, je prends toujours 100 mg d'androcur par jour, mais je suis à deux patchs d'estradot 100.

= J'ai chaud... surtout la journée que je les change. je meurs de chaleur la nuit... je suis toute a l'envers tout le temps, je deviens carrément folle. Ça va faire un mois maintenant et je songe à reprendre mon estrace! Je suis mal, j'arrive pratiquement plus à vivre, carrément. Mais côté santé, je recommence a péter le feu!

- Voilà c'que sa fait, être hypersensible aux hormones... pour que j'arrive à me rendre compte que les taux baisses dans mon sang la troisième journée, avec des patchs en plus, réputé être stable comme tout...

(c'est de valeur, je parle jamais ben ben de mes affaires, mais tout ça est vraiment fuck top dans mon cas et difficilement... discutable.)
 
Publicité






 MessagePosté le: 09/11/2012 03:09:14    Sujet du message: Publicité Back to top

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
krikri
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 1 183
Sexe: Femme, MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 09/11/2012 13:13:09    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Salut Daphnée,

Je suis vraiment désolée que tu as passé de moments si difficiles. Pour avoir été sur les hormones depuis 2004 et avoir passé de longues heures à étudier l'hormonothérapie pour transsexuelles, je pense pouvoir t'aider un peu et te remettre sur le bon chemin.

Tout d'abord, tu es chanceuse d'avoir un endo qui te prescrit jusqu'à 8mg d'estrace par jour. De plus en plus de médecins dans le monde prescrivent maintenant des doses plus adéquates pour les transsexuelles, jusqu'à 16 mg par jour. Tant mieux! Avec les années, j'ai compris que les peurs par rapport à l'hormonothérapie n'ont rien à avoir avec les hormones bio-identiques que tu prends mais plutôt avec des hormones non bio-identiques comme l'ethinyl estradiol et la Premarine (+ la Provera) et les pillules contraceptives.

Si j'ai bien compris, tu a un problème de foie. Compte tenu de tes antécédents, je ne comprends pas tout à fait la logique de te prescrire l'Euflex (flutamide) et une forte dose d'Androcur. L'Euflex en doses de 250mg et plus par jour, et l'Androcur à doses de 100mg et plus (quoique l'effet est un peu plus plus négligible pour l'Androcur) peut être néfaste pour le foie, surtout quand on a des antécédents. Tandis que l'effet de l'estrace est beaucoup moindre, même à 8mg. Je prends la même dose, en passant, et je suis post-op. J'ai dejà pris jusqu'à 14mg par jour, sans aucun problème.

Pas surprenant que tu ne te sentes pas bien (bouffées de chaleur, etc) sur deux patchs d'estradot 100 car c'est une diminution importante par rapport à 8mg d'estrace. D'après ce que ce j'ai pu constaté dans mon expérience, c'est qu'une patch de 100 équivaut approx à 1.5-2mg d'estrace, donc tu prends présentement l'equivalent de 3-4mg présentement. Tu as coupé de moitié! Quand j'étais à cette dose, je ne me sentais pas bien. À 8mg, je me sens bcp mieux .

Par rapport aux anti-androgènes, il y a quelques options:
- prendre une plus petite dose d'androcur, soit 12.5-50mg par jour. Chez certaines personnes, ça peut causer de l'anxiété et de la dépression, même quand la dose est réduite. L'androcur est un anti-androgéne fort, alors même de petites doses sont encore très efficaces. Je prenais 25mg avant mon opération et ça s'est avéré très efficace. J'en connais d'autres qui ont pris moins (6.25-12.5mg/j) et qui ont trouvé ça efficace. Personellement, compte tenu tes symptômes et ton histoire, je ne recommenderai pas Androcur pour toi.
- changer l'androcur pour bicalutamide (Casodex), qui à des doses de 12.5-50mg/j, d'après ce que je sache, n'affecte pas le foie. c'est un médicament qui coûte plus cher, je pense, mais si tu es assurée, il n'y a pas de problème. C'est un anti-androgène très fort et qui a une longue durée de vie dans le sang, si bien qu'il peut être pris à tous les deux jours. Il ne réduit pas la téstostérone, mais il la bloque de façon très efficace, et le surplus de testostérone est converti en estrogène. De plus en plus de transsexuelles le prennent et il s'avère très positif.
- changer l'androcur pour un agoniste GrNh/LhRh comme le Lupron, Zoladex, Synarel (spray nasal), qui cesse la production testiculaire après trois semaines donc il faut continuer à prendre l'androcur/bicalutamide pour les 3 premières semaines. C'est une injection (à l'exception du Synarel) qu'il faut prendre à tous les 3-4 semaines, je pense. Aucun effet sur le foie. C'est pareil à une post-op car les testicules cessent de produire la testostérone donc il reste seulement les glandes surrénales qui en produisent, un tout petit peu. Une castration chimique.
- ne prendre aucun anti-androgène et juste de l'estrogène, 8mg par jour. Si ce n'est pas assez pour réduire la testostérone et avoir un effet bénéfique sur toi, augmenter max 12mg par jour, ou plus safe encore, switcher à des injections d'estrogène, si disponible, le Delestrogène (estradiol valerate). 80-120mg par mois, pris 1 fois par semaine/2 semaines. Les injections posent moins de risques que oralement même quand les doses sont très élevés, ça a été corroboré par les études.


Si tu as besoin plus d'aide ou tu as d'autres questions, n'hésites pas.
 
Alice Framboise (Allison)
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2010
Messages: 501
Localisation: Québec
Sexe: Femme, MTF, Genderqueer
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 09/11/2012 14:22:46    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Son nom c'est Jennifer pas Daphnée.
 
Jen
formation du chrysalide

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2007
Messages: 97
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 09/11/2012 15:14:28    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Ah oki ! Mais je regarde tout ça et faut ajouter que :
- mon testicule a été enlevé il y a trois ans
Par contre, j'ai peut-être un testi-ovaire, mais qui n'est pas affecté par androcur du tout.

L'été passé, j'ai faite Québec/Trois-Rivières une coupelle de fois... ma testo était rendu à neuf, alors que j'avais 50mg d'androcur depuis un an. (Bien sûr, je ne suis pas monté à 100mg d'un coup!)

Le lupron dans mon cas ne peut servir strictement à rien, et encore plus quand on parle de son prix!!!! Sinon si l'ont parle des flutamides, ce n'est bon que pour les personnes étant traité pour le cancer de la prostate...
-Sinon, à ma prochaine op, on retire ce testi-ovaire. Si j'ai encore des problêmes de testo rendu là, je reconsidérerai de changer de bloqueur ou de ne prendre que de l'oestrogène car cela voudra dire que je le prendrai à vie.
 
A
petit papillon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 153
Localisation: Saguenay
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait

 MessagePosté le: 09/11/2012 16:08:18    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Eh bah, voilà qui me confirme au moins que je suis pas folle. Ça m'indique qu'il faudra que j'insiste vraiment que j'insiste pour avoir des explications, et refuser "faites-moi confiance" comme toute explication.

Ah, en passant. Hier, à force, j'ai fini par avoir mon rendez-vous. Le 26 novembre. C'est une excellente nouvelle. Bon, en autant que je pense pas trop au fait que ça devait être en septembre, hein ~
_________________
 
Michèle-Janick
Invité

Hors ligne




 MessagePosté le: 09/11/2012 23:53:26    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

***********************************

Dernière édition par Michèle-Janick le 12/01/2013 23:30:43; édité 1 fois
 
A
petit papillon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 153
Localisation: Saguenay
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait

 MessagePosté le: 25/11/2012 18:23:08    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Donc ! Rendez-vous demain. Trucs de dernière minute ; trucs à pas oublier de lui dire ; quelque chose ?
_________________
 
Hyraelle
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2007
Messages: 2 143
Localisation: Saint-eustache
Sexe: Femme
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 25/11/2012 21:47:43    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Attends toi a ce qu'il te pose des questions sur tes demarches. Bien sur il ne va pas te refuser le services, mais il va faire en sorte de s'adapter a toi. Il m'a donner la carte de kathy francis quand il a su que j'avais pas de deuxieme psy en vue.

Apporte les resultats de prise sanguin que t'A deja passee, meme si c'est pas des bilan hormonal. Moi il a tout regarder
 
A
petit papillon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 153
Localisation: Saguenay
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait

 MessagePosté le: 25/11/2012 23:51:52    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Il reçoit déjà toutes mes prises de sang, et contrairement à moi, il a mes derniers résultats d'analyse, d'août.

Pour ce qui est d'un deuxième psy, mon psychiatre m'a dit de pas m'en faire avec ça, qu'il allait me référer à la personne qu'il faut le temps venu.
_________________
 
Hyraelle
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2007
Messages: 2 143
Localisation: Saint-eustache
Sexe: Femme
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 26/11/2012 02:28:03    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Alors tout est parfait Esperant qu'il ait les papier dans ton dossier
 
A
petit papillon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 153
Localisation: Saguenay
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait

 MessagePosté le: 26/11/2012 20:10:41    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Doooonc. Je suis revenue de mon rendez-vous, et je peux pas dire que je suis contente.

Le dr Tremblay m'a informée que dans mes prises de sang du mois d'août, mon estradiol était au-dessus de 1000 pmol/L. Or, je rappelle la chronologie.

10 février : Estrace 2 mg/jour ; cyprotérone 50 mg/jour
17 février : Estrace 4 mg/jour ; cyprotérone 100 mg/jour
Juin : Prise de sang - Estradiol à 184 pmol/L. Ça fait à ce moment 4 mois que j'ai commencé l'hormonothérapie. Normalement, après 3 mois maximum, les taux sanguins se sont stabilisés.
Juin : Je commence Estrogel, deux pressions, une fois par jour. Théoriquement, selon mon psychiatre, ça représente une dose équivalente.
Août : Prises de sang en vue de mon prochain rendez-vous de septembre. Estradiol à plus de 1000 pmol/L.
Aujourd'hui : Rendez-vous de septembre qui a été reporté.

Et pour ce qui est des effets, on peut résumer ça à :

-L'anti-androgène a tué ma libido, réduit mon acné, réduit - un peu - ma pilosité, réduit ma masse musculaire en certains endroits, etc. Le gros s'est produit avant la mi-mars. La masse musculaire et, dans une plus faible mesure, la pilosité, ont continué à décroître lentement jusqu'au début de l'automne peut-être.
-Vers la mi-mars, mes mamelons ont un épisode d'un peu moins d'une semaine où ils démangent furieusement et sont très sensibles et douloureux. Après, ils restent un peu douloureux au contact et à la pression. Ils forment un genre de boule en-dessous qui est l'origine de la sensibilité et de la douleur. On sent la boule, mais on ne la voit pas du tout. Mais rien d'autre. La boule s'estompe après quelque temps. Ils sont encore un peu sensibles, quoique moins. Mais aucune croissance du tout.
-Vers juin - juillet, j'ai remarqué que mes hanches avaient légèrement grandi. J'ai pu enlever tout transfert de graisse des raisons probables, puisque je perdais du poids à ce moment. J'étais contente. C'est hélas le seul changement directement attribuable à l'hormonothérapie que j'ai eu.

Donc là je suis un peu désespérée. Je comprends pas du tout. J'avais même l'impression que mes taux descendaient un peu, parce que mon acné reprenait un brin depuis un mois.

Ma dose d'Estrogel correspond à ce qu'on prescrit généralement aux femmes ménopausées, et avec eux, l'endo a dit qu'ils visaient généralement les 200-300 pmol/L.

Il a prescrit de nouvelles prises de sang, que j'ai faites avant de partir de l'hôpital. Si elles confirment les résultats d'août, il va carrément baisser ma dose, pour réduire les risques de complications. Et dans ce cas, il dit qu'on peut rien faire, que j'ai une réceptivité très basse aux hormones, et qu'il n'y a aucune solution, aucun espoir pour moi. La seule chose qu'il a trouvée pour me consoler, c'est qu'à une certaine étape de mon cheminement, je serais éligible à une augmentation mammaire. Comme si j'avais les moyens, et comme si j'avais pas déjà plus de 20 000 $ d'argent que je possède pas à dépenser pour d'autres choses du genre : électrolyse, pomme d'Adam, féminisation du visage...

Je sais pas quoi faire, sérieusement. Je me suis jamais fait d'illusions face aux résultats du traitement ; je me suis jamais attendue à être transformée. Mais je m'attendais quand même à -quelque chose-. La plupart des photos avant-après que je vois, en moins de 6 mois, on voit un changement significatif. Quand je lis des expériences, dans les moins de 30 ans, la plupart du temps, la poitrine commence définitivement à faire sentir sa présence au stade où j'en suis.

À moins d'être très mince de base - alors c'est normal d'avoir quelque chose de bien modeste - les gens commencent sérieusement à penser à un soutien-gorge à ce stade. Et même les minces, elles ont quelque chose. Pas grand-chose en terme de volume, mais elles ont une poitrine qui se remarque même s'il faut les déshabiller pour la voir. Je me trompe ?

De mon côté, on parle même pas de développement lent, on parle de rien. Je suis supposée être plutôt avantagée vu mon âge de début. J'ai déjà lu une histoire d'une dame frustrée qui, tout en ignorant ses niveaux sanguins, n'avait vraiment pas eu grand effet du traitement, commencé dans la quarantaine, si je me souviens bien. Je me disais que c'était un mélange de malchance et d'âge.

Mais si les prises de sang d'août disent vrai, je suis la plus malchanceuse de la terre ou quoi ? C'est vraiment possible que l'estradiol donne absolument rien ? Et surtout, c'est possible qu'avec une dose équivalente, mes taux sanguins d'estradiol fassent un bond pareil ?

À part un x10 accidentel au chiffre ou une erreur de labo, selon vous, qu'est-ce qui peut expliquer ça ? D'ailleurs, c'est fréquent, les erreurs du genre ? Y'a de l'espoir quelque part ? Vu que je mets souvent l'Estrogel sur mes bras et que c'est aussi là qu'on prend le sang, c'est possible qu'il y ait une très grande concentration du produit dans mes bras ? Je fais un peu d'anémie. Ça peut bloquer complètement le développement ?

Je sais pas quoi vous demander. De quoi me sortir de mon désespoir, ne serait-ce qu'un peu ?
_________________
 
Stéphanie
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2011
Messages: 2 007
Sexe: Femme

 MessagePosté le: 26/11/2012 22:56:33    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Bon, pour commencer, l'évolution de ton traitement était TRÈS rapide, tu n'as pas à te plaindre là dessus. Avec Brossard, on le revoit 3 mois après le début et c'est là qu'on est habituellement montée à 4 mg. Bref, impossible d'avoir des niveaux déjà stable à 3 mois, les niveaux sont assez bas à ce moment là.

Ensuite, tout le monde est différent. Il y a du monde qui vont très bien réagir à certaines choses et d'autre pas vraiment. Que ce soit médicaments, drogues, etc, on ne peut pas prédir tout les effets d'une personne à l'autre. Moi aussi je suis assez malchanceuse là dessus, mais on est chanceuse dans notre malchance vu qu'on était déjà féminines avant. Sur ce, tu disais que tu te faisais déjà appeler 'madame' même si tu étais "en homme", alors pourquoi tu considère la féminisation du visage? Juste les vêtements et une coupe de cheveux féminines aident beaucoup. Il y a des tonnes de filles plus masculine que nous. La vie est faite comme ça, on est pas tous des modèles de magasines avec les hanches d'enfer et le beau visage bien découpé. Il y a des femmes bio qui n'ont aucune poitrine même si toute leur famille en a. C'est dommage mais c'est comme ça.

C'est vrai que de prendre la prise de sang ou tu applique le gel peut peut-être avoir un effet, mais je doute que ça sois si dramatique que ça, à moins que tu vienne de l'appliquer, car le gel est absorbé par le sang en quelques heures et le coeur va l'envoyer dans tout le corps. Ça ne reste pas dans le sang des bras seulement.

Je dis que tu t'inquiète trop. Tant que tes niveaux soient bon, tant mieux!
 
Michèle-Janick
Invité

Hors ligne




 MessagePosté le: 26/11/2012 23:36:54    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

*************************

Dernière édition par Michèle-Janick le 11/01/2013 11:02:03; édité 1 fois
 
A
petit papillon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 153
Localisation: Saguenay
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait

 MessagePosté le: 27/11/2012 00:46:20    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Stéphanie : En fait, il me prescrivait direct 4 mg, probablement pour réduire le nombre de rendez-vous, ou bien parce qu'en voyant mon âge, mon état de santé et mes habitudes de vie, tout semblait tout à fait OK. C'est moi qui ai insisté pour commencer à 2, par principe de prudence, et il a dit genre "okay, si vous insistez. Vous prendrez juste un comprimé pour une semaine."

Quant à pourquoi je veux une féminisation du visage... Pour avoir plus de liberté. Avec mon front masculin, j'aurai jamais l'air autre chose que moche si j'ai pas de toupet pour le couvrir. Avec mon menton "troué", j'aurai toujours cet aspect typiquement masculin que je déteste. Avec mes orbites surdéveloppées, j'aurai toujours l'air d'avoir des yeux vraiment petits. C'est aussi parce que j'estime qu'ayant eu autant de merde dans la distribution des cartes des corps, je mérite d'avoir au moins mon visage que je puisse dire que je l'aime. Mais encore, ça, c'est sur la glace. Le projet de chirurgie de féminisation du visage est conditionnel à ce que je le déteste encore, que je l'endure pas mieux, d'ici à ce que j'en aie les moyens. Si avec une meilleure coiffure, un peu de maquillage, un peu d'expérience de vie féminine ça va mieux, bah, le projet peut bien disparaître.

Finalement, pour le "en homme", c'est très relatif. D'un, en homme, pas tant que ça. Avec mon manteau d'hiver, j'ai des mitaines (quel mec met des mitaines en laine ?), une grosse écharpe grise qui brille un peu, des lunettes plutôt androgynes, des jeans et des espadrilles de fille, etc. Pas "féminin", mais définitivement plus féminin que masculin. De deux, la voix y est pour beaucoup. En photo versus derrière un comptoir d'épicerie à parler avec une voix féminine, pas la même chose. Et puis, j'ai la très forte impression que des cheveux longs, à moins qu'ils soient particulièrement mal entretenus/coiffés, en bataille, coiffés spécifiquement pour avoir l'air masculin, c'est féminité +10 dans l'esprit de presque tout le monde. +20 avec une queue de cheval haute, pour une raison ou pour une autre. +30 avec de bêtes épingles à cheveux, parce que les gars, ça met pas de bobby pins. Je peux citer plein d'autres exemples comme le fait de se balader avec un sac en bandoulière qui me sert de bourse, et d'avoir de la crème à mains et un parapluie dedans. Je "passe" en grande partie à cause de ma voix et à cause des stéréotypes que j'exploite sans vraiment chercher ça, en gros.

L'autre jour, en cours de français, des filles pas trop gênées avaient un débat sur mon sexe à côté de moi, et je faisais semblant de pas entendre. C'était douteux. L'argument qui tue : c'est une fille parce qu'il (oui, elle a dit "il" xD) a des barrettes. Outre que c'était des épingles, pas des barrettes, je pense que c'est un bel exemple pour illustrer comment je peux passer sans passer tant que ça au bout du compte. Fais-moi une de ces queues/tresses que les gars aux cheveux longs ont habituellement, change mes lunettes, habille-moi en vrai gars et ferme-moi la gueule, et tu verras le nombre de "madame" chuter sous les 5 %.

Michèle-Janick: Oh my gosh, mais le docteur Tremblay semblait ignorer ça complètement. D'ailleurs, ma prise de sang en sortant de l'hôpital, elle était environ 4 heures après l'Estrogel seulement. Sans lavage du bras évidemment. Non mais moi, je fais quoi, maintenant ? Avec sa belle confiance, le docteur Tremblay risque pas de me croire fort fort, surtout si ça vient d'une lecture sur Internet. Et ça expliquerait complètement le problème et son illogisme. Y'a un moyen d'obtenir du docteur Brossard, d'une façon ou d'une autre, qu'il explique ce problème au docteur Tremblay, pour qu'il me represcrive des prises de sang, ou j'sais pas quoi ? Non, parce que j'ai un peu peur de me retrouver retardée voire bloquée carrément dans mon hormonothérapie à cause d'une connerie pareille qui fausse mes résultats. Parce qu'il veut me revoir que l'été prochain, et ça serait impensable de laisser les choses traîner jusque-là.

J'ai bien un vieux papier de prescription dont j'avais au final pas eu besoin, dont je pourrais me servir pour des prises de sang supplémentaires, "légales", sans "dopage" à la peau saturée d'estradiol, mais je sais pas si c'est "légal", honnête, justement, d'aller comme ça faire des prises de sang qu'on m'a pas demandées. Je devrais faire quoi selon toi ?

Pour ce qui est des attentes, je sais pas, on dirait que tout le monde a cette impression que je m'illusionne à fond. Mais moi, malgré que j'ai des espoirs bien plus grands que ça, mes attentes, c'est juste qu'il se passe quelque chose de vraiment tangible. Je demande pas des seins plus gros qu'un A, ou qu'un AA, même. Je demande juste qu'il se passe quelque chose, que j'aie des seins, même minuscules. Je sais pas ce qui dans mon discours fait se confondre attentes et espoirs, mais dans ma tête à moi, c'est bien séparé.

J'espère de bons effets.

Je m'attends à des effets, tout court. Même petits. Mais quelque chose qui me permette de dire "ah, tiens, l'estradiol fait effet, là !" Et éventuellement que je puisse arrêter de me poser des questions, que je puisse savoir que mon développement, bon ou mauvais, il a atteint son potentiel, et que je sais maintenant à quoi m'en tenir.
_________________
 
Hyraelle
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2007
Messages: 2 143
Localisation: Saint-eustache
Sexe: Femme
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 27/11/2012 05:25:25    Sujet du message: Mon hormonothérapie et le dr Roland R. Tremblay Répondre en citant Back to top

Tremblay m'a aussi fait commencee a 4. Ca ete correct les 6 premiers moi, mais maintenant je voit plus aucun changement. J'suis redevenue aussi emotive qu'un mur...
 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Hormone Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 4 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Cobalt 2.0 phpBB theme/template by Jakob Persson.
Copyright © 2002-2004 Jakob Persson


Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com