D'un autre Genre  Index du Forum D'un autre Genre
forum pour Transsexuel(le) du Québec


La lune solitaire dans le ciel de la nuit

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Centre d'information -> Psychologie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Luna_Gaia_1978
grande chenille

Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2013
Messages: 79
Localisation: grand région de montréal
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui

 MessagePosté le: 03/10/2013 14:25:41    Sujet du message: La lune solitaire dans le ciel de la nuit Répondre en citant Back to top

Bonjour à tous et toutes

Suite a une discussion que j'ai eu avec la secrétaire du directeur de mon département et avec ses démarches faite au près de l'école. Ce matin j'ai rencontré un psychologue et la piste qu'elle m'a donne à l’exploré est la solitude.

Je vais essaie d'être logique dans mon histoire de vie et chronologie également.

Je suis né le 11 mars 1978 dans le corps d'un homme. Mes parents biologiques avais déjà une fille. Entre ma naissance et l'âge de deux ans mes parents biologiques se sont séparer. Selon l'histoire qui est venu à mes oreilles c'est que ma mère biologique à pris la garde de ma soeur et moi c'est mon père biologique. Vu que je pleurais beaucoup (Parenthèse: Peut-être d'ou vient le fait que j'ai une grande gueule) possible a cause du lait ou autre malaise bien mon père biologique mettais de l’alcool dans mon lait pour me faire taire.

Voici ma première expérience de solitude et devoir simplement compter sur moi-même.

Ma mère adoption, qui est pour moi ma mère (explication plus loin dans le texte) à aider ma mère biologique a ravoir ma garde. Cependant ma mère biologique pouvais pas subvenir a mes besoins et cette de ma sœur, alors ma mère biologique me donne en adoption a mes parents adoptifs.



Explication des termes
Pour moi ma mère biologique n'est que la femme qui ma mis au monde.
Pour moi ma mère adoptif c'est la femme qui a choisi de m'avoir dans sa vie.
En bref ma mère c'est la femme qui m'a élevée, éduquée, etc.




Avec mes parents je suis enfant unique vu que mes parents n'étais pas compatible ensemble. En bref, il aurai pu avoir des enfants un autre partenaire. (Parenthèse: Questionnement que j'ai c'est que mon père ne voulait pas d'enfant mais pour faire plaisir à sa femme a accepter). Avec mes parents j'ai juste perdu un côté de ma famille biologique celui de ma mère biologique. J'ai toujours eu contact avec ma sœur. Dans ma nouvelle famille côté de ma mère adoptif j'ai été bien intégrer dans la famille.

Enfin je trouve une famille qui me veux pas comme mon père biologique . Cependant, le mal est déjà fait sans le savoir. J'ai été élevé dans un petit village près de Valleyfield. Dans la rue que mes parents habite, nous sommes pas nombreux en fait d'enfants. Alors je jouais souvent seule.

Voici ma deuxième expérience de solitude mais je pouvais compter sur mes parents.

Durant mon primaire, je n'étais pas très sociable parce que je me fessais souvent écœuré par les autres enfants car j'étais sourde a cause de plusieurs otite durant mon enfant. Alors je ne parlais différent des autres. J'ai même dû refaire ma deuxième année du primaire. Durant, les années 3,4,5 et 6 j'étais plus sociable et j'avais appris a me tenir avec la surveillante durant le midi pour ne pas me faire écœuré. Durant mon secondaire j'étais sois avec la gang de rejet de l'école ou avec ma cousine (de la fesse gauche) dans le secteur des TEGE, ceux qui ont un trouble apprentissage. Plusieurs étudiant de l'école se demandais pourquoi j'allais pas a l'après bal. Voici ma réponse «Pourquoi j'irai a un party lorsque pendant 5 ans aucun d'eu m'a vraiment parler a part dans les classes.»

Vu que j'étais habitué de fonctionne seule alors j'ai décidée de faire ce que j'aimais et continué mon chemin au cégep toute seule. Je suis parti sans amis dans la ville de St-Thérèse pour faire ma Technique en Systèmes Ordinées. Durant mon cégep je n'ai jamais vraiment eu d'amis à part des collègue d'école. Encore là plusieurs se sont suivi a l'université. Bien moi je n'avais pas encore fini mes cours de français, ma bête noir durant toute mes études. Alors je retourne chez mes parents et je vais un ans en science pure pour finir mon dernière cours de français et me préparer pour l'université. Un ans après je suis accepte a l'université sous certaine condition, cependant encore là je suis seule avec du nouveau monde.

Je commence l'université, comme tout les nouveaux je subis l'intégration (Initiation). Je me fais des connaissances et j'apprend a travaillé en équipe qui n'a jamais été mon fort. Un ans après j'arrête mes études et je retourné a St-Thérèse pour fini mon français la bête noir. Encore là, j'étais seule nouvelle dans un nouveau groupe. En 2004, je recommence mes études université, encore là, j'étais nouvelle dans un nouveau groupe. Durant mon est-ce que je me suis fait des amis? Je suis durant presque toute mon BAC, j'ai une ma deuxième blonde, j'ai mais une fille qui avec qui on se mettais souvent ensemble et elle fessais même mes horaires pour la prochaine session vu qu'elle connaissant bien mes goûts dans les cours. Est-ce que je suis encore en contact avec eux. NON. Mes choses pour mes études supérieur et lorsque venais de faire du travaille d'équipe j'aimais plus me tape le travaille toute seule que de travailler avec d'autres et avoir une mauvaise note.

Je vois ce que la psychologue veux dire par la solitude. Cependant, pourquoi cela m'affecte à présent plus que les années passées cela va être explorer dans mon prochain poste je suis vidée.
_________________
Que les rayons de la lune vous éclair
 
Publicité






 MessagePosté le: 03/10/2013 14:25:41    Sujet du message: Publicité Back to top

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
isabelle_777
chrysalide

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2013
Messages: 113
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui

 MessagePosté le: 03/10/2013 17:06:05    Sujet du message: La lune solitaire dans le ciel de la nuit Répondre en citant Back to top

Belle Lune, merci de ton témoignage.
Cela fait mieux te connaître.
La fameuse solitude je la connais aussi, peu importe mon entourage et ma vie remplie de personnes.

T.S.O. Ste-Th....promotion 1986 !
Le monde est petit.
 
Luna_Gaia_1978
grande chenille

Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2013
Messages: 79
Localisation: grand région de montréal
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui

 MessagePosté le: 03/10/2013 17:14:26    Sujet du message: La lune solitaire dans le ciel de la nuit Répondre en citant Back to top

isa000777 a écrit:

T.S.O. Ste-Th....promotion 1986 !
Le monde est petit.


Mets-en mais je suis de la promotion 2000
_________________
Que les rayons de la lune vous éclair
 
isabelle_777
chrysalide

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2013
Messages: 113
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui

 MessagePosté le: 04/10/2013 16:55:12    Sujet du message: La lune solitaire dans le ciel de la nuit Répondre en citant Back to top

Quelque peu plus jeune.
À ma troisième année, nous sommes entré dans l'Institut fraichement bâti.
Bon, ça rajeunit pas !
 
Luna_Gaia_1978
grande chenille

Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2013
Messages: 79
Localisation: grand région de montréal
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui

 MessagePosté le: 04/10/2013 21:52:21    Sujet du message: La lune solitaire dans le ciel de la nuit Répondre en citant Back to top

Luna_Gaia_1978 a écrit:
Dans ma nouvelle famille côté de ma mère adoptif j'ai été bien intégrer dans la famille.


Tellement que lorsque j'étais enfants c'est mes grands-parents qui me gardais lorsque mes parents travaillais. Mon grand-père maternelle j'était un homme chaleureux et donnais et recevais de l'affection. Nous fessions nous sieste dans le salon ensemble. Cette homme est et sera toujours un modèle pour moi. Si j'ai l'esprit de famille développée c'est grâce a lui. Chaque Noël tout la famille se trouvais chez mes grands-parents, nous les enfants nous avions notre table et nous espérions devenir grand pour être à la table des grande personnes. Nous écoutions les ciné-cadeaux sois Astérix ou Lucky Luke. L'été c'est la fameuse épluchette de blé-d'inde où toute la famille du côté de mon grand-père venu rendre visite et quelques amis de la famille également. Je me souviens de l'oncle Pat, il nous donnons 5$ pour que nous mettons des bûches dans le feu. Cela étais une belle époque qui est révolue. J'ai perdu mon grand-père vers l'age de 15 ou 16 ans. Même encore j'ai encore des émotions lorsque je pense à lui. (Diction: Toujours les meilleurs qui partent en premier.)

J'ai eu ma première blonde vraiment sérieux et que cela a durée plus que un ans lorsque j'ai fini mon cégep a Valleyfield, du moins durant cette été de 2000. C'était une fille mature pour son âge. Elle était mineur et moi majeur. Oui je l'ai aimée, je la trouvais tellement belle et gentil. Je lui ai dit que j'aimais mettre du linge de femme. Cependant, elle ne croyait pas que cela étais a ce point là. Car c'est avec elle que mes changements on commencé.


Rasé le biche que j'avais. Commencé a me laissé pousser les cheveux. J'ai commencé a mes rasés les jambes et les asiles.


Suite a une sortie en couple dans un restaurant où travaillais un de ses cousins alors mon secret a été découvert. Cela étais un secret car ses parents n'étais pas ouvert d'esprit. Par la suite notre relation c'est dégradée et elle a fini ma me laissé. La principale raison qu'elle m'a dit vu qu'elle étais hétéro qu'elle voulais sortir avec un homme et non une femme. Voici le premier indice de ma transsexualité vraiment frappante. Ce n'étais pas ma première pleine d'amour mais j'ai pleuré et je voulais qu'elle revienne dans ma vie. Alors côté amour je me retrouvais toute seule. Après cette blonde j'ai eu des fréquentations mais rien de vraiment sérieux. C'est peu après cette rupture et une déception amoureux avec une femme bisexuelle j'ai commencé une dépression majeur. D'où la piste de l'amour pour le problème de la dépression.

En 2004 je recommence m'études universitaire dés la première session je fait une rechute et a ce moment là je suis pris en charge par une équipe de Psychiatre et de thérapeute. Encore la durant l'été j'ai rencontrée ma deuxième blonde. Elle avait commencé ses études en même temps que mois dans le même département. Cependant, elle avait changé de département. Cette amour comme ma première blonde c'est fait doucement. J'avais appris de ma première blonde que je devrais pas caché ma différence a mes nouveaux beaux parents. J'aurai cru qu'ils auraient été plus ouvert vu qu'il travaille dans le domaine de la santé, et non. Cependant, ils respectaient mon choix. Comme avec mes parents je portais des vêtements unisexe féminin. Lorsque j'étais avec mes beaux parents je sens que j'avais trouvé une deux 2e famille. Car eux aussi fessais souvent des souper de famille. J'ai même habité avec eu durant un ans environs même lorsque ma blonde était parti faire un stage dans la région de Québec. Suite a un weekend de magasinage avec ma blonde et mon moi-même, nous avons eu une discussion assez difficiles. Pour régler le problème entre nous je suis remonté dans la région de Québec pour régler ce conflit. Malheureusement, j'ai dû prendre la décision de se séparer. La fameuse discussion c'était cela ne lui dérangeais pas que je m'habille en femme dans le privé mais en public cela lui dérangeais. Voici le deuxième indice de ma transsexualité. Malgré le fait que j'allais possiblement me retrouver seule et perdre des amis j'ai quand même pris ma décision pour qu'elle sois heureuse avec une autre personne que moi. Pour quelque temps je suis resté amie avec son frère et les amis de son frère. Cependant cela n'a pas vraiment fonctionner car a l'occasion je revoyais mon ex et encore là j'aurais aimée qu'elle vient vers moi. Quelque temps après je me suis encore remis sur le marché du célibat et depuis je suis dessus.

Des amis de longue date j'en ai pas beaucoup, j'ai mon esthéticienne que je connais depuis au-dessus de 10 ans. Que je vois encore car elle est ouvert d'esprit et essaie de comprendre ma situation. Il y a mon amie que je surnom la beauté, elle fait depuis au moins 5 ans qu'on se connais. Cette amie m'a toujours vu comme une femme même lorsque j'étais un homme. Tellement que je n'ai jamais eu la chance d'être avec elle car j'aurai tellement aimé cela. Est-ce que je peux compter sur eux pour parlé oui mais si j'ai besoin d'autre chose pas vraiment. Malgré le fait de parler avec eux je me sens quand même seule.

En 2011, 17 octobre bientôt deux ans, j'ai perdu mon dernier pallier qui réunissais ma famille côté de ma mère comme côté de mon père. Hélas, j'ai perdu ma mère, cette chaleureuse, remplie d'amour, m'a éduqué et m'a montré a respecter la femme. Sa perte est énorme pour moi car présentement personne des deux familles me parle. Avant le décès de ma mère le coming-out avait déjà commencé pour certaines personnes de la famille. Aux salons funéraires et aux services j'étais habillé en homme pour le dernier respect de ma mère et pour le respect de mon père. Je sais que l'intention d'avoir une tresse française a dérange des sœurs a ma mère, tellement que la plus jeune ma demande je ne pas le sais et je lui ai répondu «C'est la tresse française sinon cela va être la robe noir». Par la suite ma tante où j'habitais depuis 2004 m'a mis a la porte et j'ai du retourné vivre avec mon père l'enfer. Fini les jupes et les robes. Cela n'a pas pris de temps que j'avais plus le goût à rien et j'ai fait ma première tentative de suicide en avril 2012. Aujourd'hui, avec le recul et cette nouvelle piste ma tentative je l'ai fait car j'avais perdu mon dernier pallier qui je savais serait toujours là pour moi. Bientôt deux ans après, je réalise dans quel solitude que je suis rendu.

Allez dans la section lecture lire mes poèmes, le terme qui en ressort souvent la solitude et l'amour. Présentement sont mes deux démons avec les quels je dois laissé vivre en dedans de moi sans vouloir nécessairement les combattre. Je ne sais pas si mon cercle d'amis va agrandi, je ne sais pas si je vais rencontrer ma douce et tendre moitié, la seule je sais c'est que j'ai l'espoir et que ces cette espoir qui me maintient en vie. Car avant que je sois sur ce forum j'ai refais 3 autres tentative de suicide.

J'aimerais vous remercie de m'avoir lu.
_________________
Que les rayons de la lune vous éclair
 
Luna_Gaia_1978
grande chenille

Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2013
Messages: 79
Localisation: grand région de montréal
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui

 MessagePosté le: 07/10/2013 13:45:58    Sujet du message: La lune solitaire dans le ciel de la nuit Répondre en citant Back to top

Bof la suite ce cette fameuse histoire

Je matin j'avais rendez-vous avec ma thérapeute habituelle qui me suit depuis quelque année. Elle trouve dommage mes tentatives de suicide mais depuis qu'elle me vois elle a remarque un paterne qui revient souvent et qui ressemble a un trouble de personnalité limite, autrement dit bordeline. Alors elle m'a fourni des ressources lecture et thérapie pour que je travaille ceci. Enfin après plusieurs année j'espère avoir trouvé le maillons faible de la chaîne pour briser de cercle vicieux.

Ma touche d'humeur si vous savez plus sur quel pied danser avec moi c'est normal c'est mes mécanisme de défense qui sont embarqués alors laisser moi danser toute seule mais garder toujours un oeil sur moi.
_________________
Que les rayons de la lune vous éclair
 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Psychologie Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Cobalt 2.0 phpBB theme/template by Jakob Persson.
Copyright © 2002-2004 Jakob Persson


Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com