D'un autre Genre  Index du Forum D'un autre Genre
forum pour Transsexuel(le) du Québec


Niveaux d'hormones de femmes bio vs nos niveaux

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Centre d'information -> Hormone
Sujet précédent :: Sujet suivant  
krikri
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 1 120
Sexe: Femme, MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 10/02/2014 14:28:39    Sujet du message: Niveaux d'hormones de femmes bio vs nos niveaux Répondre en citant Back to top

Je vous fais part de ceci avec l'espoir que vous pourriez éventuellement le partager avec vos docteurs.

Je vous énumère les raisons pour lesquelles je crois que prendre nos niveaux d'hormones, notamment l'estradiol et la testostérone, n'est pas nécessaire et utile. Et surtout de les comparer à ceux des femmes bio et d'essayer de les avoir à peu près la même chose.

1) Les femmes bio se féminisent et se développent alors que leurs niveaux d'hormones de croissance sont, de loin, plus élevés que les nôtres.
2) Notre "charge d'androgène, comme j'aime l’appeler, est inférieure à celle des femmes. J'explique. Plusieurs d'entre nous prennent l'estrogène oralement ce qui a pour effet d'augmenter la SHBG bien plus que chez les femmes bio qui produisent l'estrogène de l'intérieur. Si on mesure la testostérone totale, une fraction importante n'est pas disponible et est retenue par la SHBG. Même si nos niveaux sont similaires aux femmes, une plus grosse partie de ce qui est mesurée chez nous n'est pas active, ne se rend pas aux récepteurs. Disons que la testostérone bio-disponible ou libre est mesurée, ce n'est encore pas une mesure fiable car nous prenons pour la plupart des anti-androgènes qui bloquent la testostérone (et font augmenter la SHBG aussi!) tandis que chez les femmes, ce n'est pas le cas. Alors, encore une fois, même si les niveaux s'équivalent sur papier, en pratique, dans les tissus, une moins grande partie de la testostérone sera active chez nous. Ajoutez à cela, la finasteride/dutasteride que certaines peuvent prendre qui réduit la conversion de la testostérone au DHT (dihydrotestostérone), 5 fois plus forte que la testostérone et qui fait en sorte que chez nous comparativement à elles, en dépit de niveaux similaires de testostérone, non seulement est-ce que l'androgène est bloquée mais il y a moins de DHT dans les tissus. Post-op, les femmes transsexuelles ont moins de testostérone que les femmes bio car notre seule source de production est la glande surrénale tandis que chez elles, ce sont les ovaires et la glande adrénale. Ajoutez à cela plus de SHBG en raison de l'estrogène orale, moins de DHT chez certaines qui continuent à prendre la finasteride/dutastéride et vous vous retrouvez avec une "charge" d'androgène beaucoup plus faible chez nous. Donc, pour résumer, peu importe où on est rendu dans notre transition, notre charge d'androgène est plus faible que celle des femmes bio. Il faut remplacer cette baisse d'androgène avec l'estrogène, et probablement plus d'estrogène que les femmes bio car notre charge est encore plus faible que la leur.
3) Si on mesure nos niveaux d'estradiol, on ne tient pas compte, chez celles qui prennent l'estradiol oralement, du SHBG et donc du niveau réel d'estradiol libre qui se rend à nos récepteurs. Même si nos niveaux s'équivalent à ceux des femmes, elles finissent par en avoir plus qui se rend aux récépteurs.

Pour toutes ces raisons, 1) qu'on a bcp moins d'hormones de croissance comparativement à celles qu'elles avaient quand elles se développaient en tant que femmes 2)une charge plus faible d'androgène 3)qu'on a moins d'estradiol libre, il me parait assez évident qu'il nous faudrait probablement des niveaux plus élevés qu'elles d'estradiol et que de comparer nos niveaux à les leur est incorrect.

De plus, un test sanguin prend notre niveau à un moment donné de la journée tandis que les niveaux fluctuent, surtout en ce qui a trait à la prise d'estrogène sous la langue et les injections. Alors, si on prenait notre niveau à un autre moment, on pourrait se rendre compte que le niveau est en dessous ou au dessus du niveau souhaité par le docteur. Tout dépend du moment où la prise sanguine est faite.

Même chez les femmes bio, les niveaux fluctuent bcp en raison de leur cycle menstruel. Comment décider d'un niveau alors que l'étendue est tellement large? Même si on prend une moyenne, a-t-on établi avec certitude de qu'à cette moyenne, les femmes bio ou transsexuelles se sentent bien, se développent bien? Quoi dire de la réceptivité qui varie d'une personne à une autre, que certaines peuvent se sentir bien mais que d'autres se sentent moins bien au même niveau?

Finalement, en moyenne, nous pouvons dire qu’on est plus “lourde” que les femmes bio, que nous pesons plus qu’elles et donc qu’on aurait probablement besoin plus pour avoir l’effet similaire.

Tout cela, si pris en compte, indique que prendre nos niveaux d'estradiol ou de testostérone est inutile, de les comparer à ceux des femmes bio est également inutile et que nous avons probablement besoin de niveaux plus élevés d'estradiol.

Assez clair pour moi. Mais, voyez bien ce que le docteur en pense.

p.s. : niveaux plus élevés d'estradiol n'équivaut pas nécessairement à un risque plus élevé comme je l'ai indiqué à plusieurs reprises. Suffit de se référer aux femmes enceintes, aux hommes atteints du cancer de la prostate prescrits de fortes doses d'estrogène sans complications, aux études qui démontrent qu'il n'y a pas nécessairement une corrélation entre les deux et aux études, rapports qui démontrent que l'incidence du cancer du sein est extrêmement rare chez les femmes transsexuelles et qu'aucun problème de foie est noté en dépit de forte doses d'estrogène ou de hauts niveaux d'estradiol.


Dernière édition par krikri le 10/02/2014 17:52:22; édité 1 fois
 
Publicité






 MessagePosté le: 10/02/2014 14:28:39    Sujet du message: Publicité Back to top

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
krikri
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 1 120
Sexe: Femme, MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 10/02/2014 17:49:40    Sujet du message: Niveaux d'hormones de femmes bio vs nos niveaux Répondre en citant Back to top

Pour les raisons énumérés ci-dessus, je crois aussi que la prise orale d'estrogène n'est peut-être pas idéale. J'explique.

Oralement, l'estrogène augmente la SHBG. La SHBG fait baisser l'androgène. En faisant baisser encore plus l'androgène, le besoin en estrogène augmente.

Est-ce que les niveaux d'estrogène obtenus avec la voie orale peuvent combler ce besoin? Peut-être que non car, premièrement, si la SHBG augmente, alors plus d'estrogène sera aussi indisponible et retenu par SHBG rendant l'apport additionnel d'estrogène moins efficace et deuxièmement, il y aura davantage d'estrone relativement à l'estradiol dans le sang, l'estrone étant moins fort, moins efficace et moins capable de combler le besoin.

La voie non-orale évite tout cela car la SHBG est affectée bcp moins et il y a davantage d'estradiol et moins d'estrone en comparaison. Donc, cette voie peut mieux combler les besoins en estrogène en raison d'une baisse d'androgène.
 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Hormone Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Cobalt 2.0 phpBB theme/template by Jakob Persson.
Copyright © 2002-2004 Jakob Persson


Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com