D'un autre Genre  Index du Forum D'un autre Genre
forum pour Transsexuel(le) du Québec


Toujours pas fait..
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Le salon de discussion -> Coming-out
Sujet précédent :: Sujet suivant  
WilliamDT
petite chenille

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 29
Sexe: FTM

 MessagePosté le: 28/08/2014 19:15:26    Sujet du message: Toujours pas fait.. Répondre en citant Back to top

Bon ça fait déjà pratiquement presque 1 an (J'ai 15 ans) que je n'arrive toujours pas à me décider d'écrire cette lettre à ma seule famille: ma mère ( avec qui j'habite xD)
J'hésite toujours, je n'arrive pas. J'ai difficile à choisir mes mots, tout est conffu à force de réfléchir. A quoi? Bah à tout. Depuis bien longtemps je me sens en tant que garçon, chose qui n'est pas rare, je n'avais pas du tout conscience de cela étant petit. Vers 8 huit disons, je commençais à me poser quelques petites questions du genre: Et si j'étais garçon? Voudrais-je en etre un ?.. et d'autres dans ce 'domaine'-là (comme chaque enfant à cet âge là, non?). Tout au long des années qui s'écoulaient à petits pas je me questionnais de plus en plus sur moi.. jusque quand j'avais enfin , peut-être pas, tout à fait compris . Je me suis dit: ' Je crois oui, c'est bien ça.' A ce moment là, pleins, pleins de questions sans réponses tourbillonnaient dans ma tête. Je n'avais que 12ans, même pas, c'était juste avant que je n'entre dans mon nouvel établissement scolaire. Ce premier jour, je n'étais pas à l'aise, je le savais, c'était moi, mais pas moi.

J'avais des amis, je parlais avec eux, je les rencontrai, comme tout le monde. C'était sympas, mais j'avais ce problème-là: Je ne voulais pas qu'on me considère comme une fille comme parmis d'autres, non. Parce que ce n'étais pas moi. Parce que je ne voulais pas être comme elles, devenir comme elles. Parce que c'était TOUT SIMPLEMENT pas moi. Ce corps, qui se transformait, c'était la mort assurée . Oui je me disais que c'est fini, cette vie est déjà morte pour moi. En dehors de cette souffrance, de ce mal-être, je me comportais normalement à l'école, personne n'y voyait y compris ma mère et mes cousins dont nous sommes très proches(on se voit pendant les grandes vacances, d'été). C'est ce que je faisais: me cacher.

J'avais un petit ami, on s'amusait ensemble, on se marrait, il était vraiment gentil. Notre relation ne durait qu'un peut plus d'un 1 an. Mais l'aimais-je réellement comme un amoureux? Non. Voulais-je vraiment être avec un garçon? Je n'en sais rien. Des questions venaient et venaient... Jusqu'au jour où était devenu plus claire! J'avais la CERTITUDE, j'étais certain, oui ça ne pouvait qu'être ça. Les vacances de Noël( ou d'hiver :p) on commencés j'avais trouvé ce qui clochait chez moi. Aucun doute. C'était même évident:
Petit(en matérnelle), je jouais avec des garçons à des robots, chevaliers, dragons, logos, on jouait ensemble dans la cour de récréation, dans le jardin on prennait des vers de terre dans les mains,... J'étais bien avec eux. Je me conssidérait comme l'un d'eux. Je jouais avec 2 amies à peine à la grande maison mais je ça m'a vite lassé, après 5 minutes je partais rejoindre les garçons. Je roulais sur des trotinettes, je jouais également au ballon, j'adorais le sport(ça veut pas dire que les filles n'en font pas lol xD). J'étais très brusque surtout en primaire, oh j'adorais la baguarre xD, y'avait toujours des garçons qui courraient après moi, ils n'y parvenaient jamais à me ratrapper. xD En 3 ème primaire j'avais dépasser le gars le plus rapide de l'école qui était en 6ème, super grand, j'étais trop content haha xD . Je collectionnais aussi des cartes, bakugans, pokemons, mêmes les diddles mais je n'aimais pas trop xD Je jouais avec des amis au foot, aux super héros, monstres, à touches-touches, basket( activité après l'école, à l'école xD), on faisait des blagues aux profs,.. 3/4 du temps j'étais avec des garçons. Et bizzarrement j'étais très à l'aise avec eux, encore une fois, je me conssidérais comme l'un d'eux. Et le plus gênant c'est quand les 2 vestiaires étaient fermés, je sais plus pour quoi, enfin soit. Et fallait mettre des bancs longs pour nous séparer des garçons et nous y cacher derrière pour nous changer (gym). Mais moi, je ne sais pour quelle raison je me suis levé, je vois pas pour quoi je devrais me gêner, je n'avais dd'ailleurs pas de seins, rien. J'étais fier d'évoir un torse plats. Après il y a un gars qui a crié ''Regardez il y a A(moi) nu(E)'' De suite, je me suis baissé rapidement, je sais pas j'avais l'air d'un côté embarassé, et de l'autre... la question qui s'affichait grand 'Pourquoi?'
Secondaire. Je voulais m'habiller comme un garçon, je voulais de la barbe, la pomme d'adam, voix grave, pieds masculins, mains masculines, un torse, des muscles, cette chose là.. entre les jambes..> je vais pas me gêner tiens: un pénis et des testicules. Et oui! Je voulais aussi un bassins étroit, pas de large. Enfin, tous ce qu'un garçon possédait, je le voulais et le veux toujours. Je voulais en devenir un de la tête aux pieds, chaque petites cellules.(Je veux tellement mettre un maillot et avoir le haut libre! je suis tellement jaloux, et je leur envie tellement..)

Je voulais disparaitre, c'était pas possible. Je perdais la tête. Je devenais fou, aggressif surtout contre ma mère, pour aucune raison, la pauvre.. J'étais en colère contre tout le monde et contre moi-même. Je déprimais, je pleurais en éspérant que la nuit suivante je me réveillerais avec un corps masculin. Non, jamais. J'avais des idées suicidaires, je voulais en finir mais je n'avais jamais essayer, j'étais trop lâche, et déjà, à quoi bon ça servirait. Tout les jours j'étais fatigué, j'avais mal à la tête. Je n'arrivais pas à étudier mais en fin de compte je réussissais mes années avec une moyenne faible. Je lisais pour oublier tout ça mais au bout de quelques minutes (disons 20-50) ces envies d'appartenir au sexe opposé me sont revenus et c'était reparti.. Ca dure encore aujourd'hui, et c'est vraiment chiant.

Cette année c'était magique.. je suis tombé amoureux d'une fille, et ces sentiments sont tellement vivants, réels, wow.. je n'avais jamais ressentis ça.. Elle me m'était dans tous mes états.. et encore, je l'aime toujours. xD Je préfère les filles que les garçons et je ne déteste pas les garçons, c'est juste une préférence. Elles sont intéréssentes à mon goût(les mecs aussi mais bon, boff quoi xd). En fait, je sais même pas si j'aime les garçons, hommes. JE me vois dans ma vie future avec un femme

C'est un trouble de l'identité pas vrai?

Je parle de temps en temps avec ma mère. 1 fois on a parlé des trans, 4 fois de ce que j'aime porter, 2fois sur les relations homosexuelles, et 1 fois.... pendant ces vacances sur mon problème. Ca n'a pas duré longtemps, et elle voulait pas trop me parler après notre discussion. Elle avait une dent contre moi pendant 4 jours. Elle me disait que se comporter comme un garçon, s'habiller comme eux, avoir des cheuveux court (elle même en a '-' mais carré), etc c'était une maladie, fallait aller chez le psy, chez le docteur, que ça se soigne..alors là elle m'a bien fait rire.. vraiment. Je n'ai pas cessé de sourier, c'était tellement drôle ce qu'elle disait.. Tout ce que je lui ai dit dans les magasins, elle n'y croyait pas et ignorait, c'es fou. a 11 ans j'ai dit à ma mère que je voulais porter des boxers, et je lui ai montrer du doigt! En plus! Elle m'a répondu méchamment! Et d'autre fois dans des magasins je lui racontais que c'est ce genre de vetements ( raillon homme) que je voulais acheter et porter (12-15 ans). Et ça recommençais et en plus elle a fallit crier un fois! C'est le bordel! Quand elle me montre des habilles de filles, maintenant, elle devine de temps en temps ce que je veux dire: "Oui je sais , tu préfère les habilles d'hommes" Et elle en rajoute ''Mais comment tu vas ressember! Comme dans un sac ouais! Ca t'irra pas..'',''de toute façon c'est l'adolescence, ça passera'' et blabla et blabla bla.

ET 1 jour!! Je l'ai entendu dire de sa propre BOUCHE: ''T'es née fille alors tu t'habilles comme une fille" Et je sais ce qu'elle voulait dire! Et j'entends et comprends également par là. Que je devrais m'habiller comme des FILLES comme elles les voit , donc avec des vêtements de FILLES et peut-être bien des JUPES, pourquoi pas? Oh non non non. J'en ai marre. Plus que marre! Parfois j'ai envie de l'étriper! De la frapper etc! Mais je n'oserai pas le faire, ce n'est pas que j'ai peur d'elle, oh non pas du tout.. si vous saviez.. enfin bref. C'est que je veux pas faire de mal à ma mère, et je ne veux pas non plus avoir des problèmes, j'en ai plus qu'assez des soucis.

Ce n'est pas un coming out. Je pourrais prendre une partie, j'en sais rien. C'était et c'est mon gros problème et mon but c'est d'écrire une lettre à ma mère, de lui expliquer(détails si besoins) que je suis un garçon dans un corps de femme(presque ou déjà) qui n'est pas mien (il me trompe).(les conversations façe à façe, pas mon truc, je stress, bafouille, prend des crises de colère je risque même de pleurer, et après ça avoir male à la gorge à force de retenir mes larmes xD donc j'évite ça ) Mais je sais pas par ou commencer je veux qu'elle le sache, au moin ma mère, je n'arrive plus à tenir tout ça, je dois en parler, je veux plus souffrir. Mais j'ai peur de sa réaction, déjà après tout ce qu'elle m'a dit, ça me fait peur. Mais si je ne fais rien, si je ne dis rien, ça continuera et un jour ou l'autre je finirait par abandonner la vie. C'est comme une drogue pour moi, je sais ce que je dis. Je suis sincère(franchement?). -reprend- ET donc je vous dis ça parce que j'ai besoin d'aide, je n'sais pas trop par quoi et où commencer, par quoi enchainer ni terminer. Ma mère ne parle pas très bien français mais comprends bien, c'est ce qu'elle m'a dit mais bon. Donc je devrais essayer de lui faire comprendre clairement, en détails ce que j'ai à lui écrire. Donc encore une fois- Je vous demande de m'aider xD Merci d'avance ( et pour le courrage d'avoir lu xd)


William



Dééésolééé pour les fautes d'ortho', des mots répétés de millions de fois xD. Mais il fait super tard, mon cerveau est en panne et j'ai fais du mieux que je pouvais. Et là une bonne sièste me ferait la faire, et encore Merci beaucoup ceux qui ont lu . Je suis conscient qu'il y a beaucoup de personnes dans ces cas là, c'est vraiment triste.
 
Publicité






 MessagePosté le: 28/08/2014 19:15:26    Sujet du message: Publicité Back to top

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
Nadia
petite chenille

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 27
Localisation: Québec
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui

 MessagePosté le: 02/09/2014 10:29:34    Sujet du message: Toujours pas fait.. Répondre en citant Back to top

Salut,
Je sais que d'en parler pour la première fois, c'est très dur. Je ne pensais pas y arrivé mais je me sentais tellement ma à l'intérieur que je n'ai pas eu le choix. Peu importe la réaction des gens, tu devrait le faire. Sinon tu va t'enfoncé dans un malheur de plus en plus profond. C'est dur, mais tellement libérateur d'en parler. J'étais incapable d'en parler face à face alors j'ai écrit une lettre qui à été bien reçu parmi ma famille et mes amis. Tu peux la prendre et l'adapter à ta situation, j'espère qu'elle pourra t'aider.

Lâche pas, la vie est trop belle quand on se sent finalement sois même
 
Nadia
petite chenille

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 27
Localisation: Québec
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui

 MessagePosté le: 02/09/2014 10:31:42    Sujet du message: Toujours pas fait.. Répondre en citant Back to top

Voici cette lettre.

Cette lettre me sera difficile à écrire. Pas parce que ce que j’aurais à dire n’est pas clair dans ma tête, mais bien plutôt parce que je ne saurais pas comment le dire pour vous le rendre limpide. Alors plutôt que de m’essayer à de longues phrases enjolivées d’adjectifs faramineux pour vous embobiner et tourner autour du pot, je dirais les choses de la manière la plus simple pour moi.
Je ne suis pas un Gars. Je n’en ai jamais été un, et ne le serais jamais. Cela fait plus de 17 ans que je sais que quelque chose cloche avec ma vie. Ceux qui m’ont vies plus jeune avec les cheveux mauve prune au primaire ont peut-être déjà la puce à l’oreille.
Depuis le début du secondaire et même avant je ne me sens pas biens dans ma peau. J’en ai vraiment pris conscience quand je suis rentré au secondaire. Dans le temps, je ne savais pas exactement ce que je ressentais. Avec le recul, je peux affirmer que c’étais de la jalousie et de l’envie envers les filles même si je les aimais en même temps. J’ai toujours voulu porter des beaux vêtements et pouvoir me maquillé mais la société dit que si tu as un pénis, tu es un garçon et tu dois agir de telle manières. À ce moment là, je ne savais pas ce que c’était d’être transgenre.
Il faut faire la différence entre travestie et transgenre. Un travestie va s’habillé de l’autre sexe pour le plaisir sans nécessairement avoir envie de vivre comme l’autre sexe. Une transgenre ou transsexuelle à un problème avec ce qu’elle ressent à l’intérieur et ce quelle est à l’extérieur. L’image que me renvoi mon miroir n’est pas ce que je ressens au plus profond de mon âme. Alors j’ai fait comme si j’étais normal et j’ai enfouis ces sentiments et ces envie de féminité au plus profond de moi.
Une adolescence très malheureuse qui à fini par me faire très mal. Je n’avais aucun ami en dehors de l’école et je m’isolais de plus en plus. Par 3 fois j’ai faillit mettre fin à mes jours en me jetant devant un bus en attendant le mien après l’école. Heureusement, j’ai jamais eu le courage (ou la lâcheté) de passer à l’acte. Plusieurs fois, je me suis demandé pourquoi je n’étais pas une fille. J’ai fini par Passer au travers du secondaire tant biens que mal mais avec ce mal être grandissent en moi. J’ai essayé de coucher avec un homme pensant être gai mais cela n’a pas régler mon problème.
J’ai continué à avancer dans la vie tout en cherchant qui j’étais pour finalement tomber 2 ans plus tard sur une magnifique femme dons je suis tombé amoureux. Ce fut un réel bonheur qui me fit sentir biens pendant environ 2 ans avant que mon malaise revienne. J’ai continué pendant plusieurs années à avancer essayant de trouver une solution à ce malaise grandissant en moi. Même après presque 9 ans de vie commune, je l’aime encore à la folie mais… Même avec une maison et une magnifique fillette de 4 ½ ans, je n’étais toujours pas heureux totalement.
Finalement, à l’été 2013, je regardais des photos de transgenre sur internet et cela me fascinait et m’apaisait. Un déclic s’est fait dans ma tête et j’ai finalement compris, je suis une transgenre. Je n’étais pas un homme mais biens une femme. J’ai commencé à faire le tour des forums sur la trans identité et j’ai trouvé plusieurs histoires semblables à la mienne. Un immense bonheur m’a envahit. J’avais enfin trouvé qui j’étais. Depuis, je corresponds avec des amies trans qui m’aide et m’encourage dans mes choix. Je n’ai jamais été aussi heureux de toute ma vie. Je suis enfin libéré, délivré.
Tout ce que je souhaite est que les gens autour de moi que j’aime et que j’apprécie m’accepte comme je suis. Famille, amis et tous les autres, je vous aime et je veux que notre relation ne change pas. Aucun retour en arrière n’est possible. Je ne serais plus jamais un gars malheureux car cette douleur en moi est encore plus douloureuse que mes problème de dos, de coudes et de ventres tous réunis en même temps. Je vais devenir, d’ici quelques années, une femme heureuse et biens dans sa peau. Ma plus grande peur, est la réaction des autres face à ce changement. On nous apprend dès notre plus jeune âge qu’un gars est un gars et une fille est une fille. Selon les statistique, 6% de la population est trans à différent nivaux. Homme qui se sent femme, femme qui se sent homme, une personne qui se sent autant homme que femme, personne qui se sent ni homme ni femme et j’en passe.
Il ne faut pas renier ce que l’on est, l’important dans la vie est de se sentir bien avec sois même. Si je ne m’aime pas et ne me sent pas heureux, comment puis-je rendre les autres autour de moi heureux. Depuis que je suis heureux, je désire vraiment avoir au moins un autre enfant. J’espère que ma magnifique conjointe pourra passer par-dessus et qu’on pourra faire grandir notre famille dans la joie.
Comprenez moi biens, ce n’est pas pour faire honte ou du tort à quelqu’un dans mon entourage. Ce changement n’est pas un choix, c’est vital pour moi. J’en peux plus de faire semblant. C’est rendu trop douloureux. Je n’ai pas l’intention de changer d’apparence tout de suite car je viens d’ouvrir un commerce et je risque de faire fuir la clientèle. Je compte commencer à changer tranquillement à l’été 2015. Le changement M to F ( male to female) ne se fait pas du jour au lendemain. C’est un long traitement hormonal que prend plus de 2 ans avant d’avoir changé ton corps de genre. Mon orientation sexuel, mes gouts, mes choix musicaux, mes envies ne changeront pas, seule mon apparence extérieure va changer.
Je ne vous demande pas de comprendre mon choix car je ne suis pas sûr de bien comprendre moi-même pourquoi je suis comme ça mais, j’espère que les gens que j’aime vont accepter et me soutenir dans ma démarche.
Je vous aime tous.

Simon (Nadia) Desjardins

( J’aime mieux être détesté pour ce que je suis, que d’être aimé pour ce que je ne suis pas ) "phrase de Shinri" que j'aime bien

P.S. : Voici des liens utiles qui vont vous faire voir quel est mon ‘’Problème’’.
- https://www.youtube.com/watch?v=i6HaVYg6kB4
- https://www.youtube.com/watch?v=Aydv_5CZM7Q
- https://www.youtube.com/watch?v=X35qrGrOWfc
- http://www.francetvinfo.fr/societe/education/polemique-sur-le-genre/video-n…
 
WilliamDT
petite chenille

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 29
Sexe: FTM

 MessagePosté le: 08/10/2014 08:59:20    Sujet du message: Toujours pas fait.. Répondre en citant Back to top

Alors merci nadia pour avoir répondu . Tu as bien raison , je suis conscient de cela. C est pourquoi j ai pris ma decision, je vais écrire une lettre et je vais la remettre le 11octobre à ma mère . Il faut que je le fasse même si c est très terrifiant. Ta lettre est bien écrite, comment l ont ils prit?
 
WilliamDT
petite chenille

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 29
Sexe: FTM

 MessagePosté le: 11/10/2014 07:40:12    Sujet du message: ma mère lit mon co Répondre en citant Back to top

Voilà je l ai fait ouhhhh comment je stresse j entends ma mère bouger les feuilles, elle ne sait pas que je suis la je vais encore rester comme ça quelques minutes encore je peux pas m empêcher de pleurer..après toute ces années je l ai enfin fait!!
 
Erica
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2014
Messages: 296
Localisation: Riviere-du-Loup
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait

 MessagePosté le: 11/10/2014 07:42:50    Sujet du message: Toujours pas fait.. Répondre en citant Back to top

Ouf ta du courage a revendre !!! Okay
 
WilliamDT
petite chenille

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 29
Sexe: FTM

 MessagePosté le: 11/10/2014 07:49:24    Sujet du message: Toujours pas fait.. Répondre en citant Back to top

Je devais le faire, je n en pouvais plus. Et maintenant... j attends. Merci!
 
WilliamDT
petite chenille

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 29
Sexe: FTM

 MessagePosté le: 11/10/2014 08:47:17    Sujet du message: Toujours pas fait.. Répondre en citant Back to top

Wow! Et bien elle n était pas en colère mais elle m a dit " c est comme tout le monde s est effondré" " j avais des doutes" "tu es comme ma fille" "je nepeux pas l accepter maintenant après tout je le devrai, tu es mon enfant" "il faut que tu saches que je t aime" "j essayerai de trouver un psychologue aujourd'hui"et des trucs comme " moi aussi j avais une amie qui souffrait autant même pire et puis elle est restée femme et est contente( je lui ai répondu que moi je n était pas cette amie et qu il ne fallait pas comparer..)" "tu ne peux prendre tes décisions seul t es encore trop jeune mais si ça continue jusqu à tes 18 ans tu pourras le faire(...)" et encore d autres... et en plus quand elle est venue , elle m a enlacé,, et j ai fait de même, puis bah on a parlé calmement... elle me disait aussi que ce n était pas facile de faire ça, on peut mourir des chirurgies,.... bon c était quand même positif contrairement à ce que je m imaginais .. on verra plus tard..
 
Apany
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 01 Jan 2013
Messages: 520
Localisation: Montréal
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 11/10/2014 10:16:36    Sujet du message: Toujours pas fait.. Répondre en citant Back to top

Premièrement bravo, c'est une des partie les plus dure. La réaction de ta mère semble normal, elle est inquiète. Normalement, le temps arranger les choses. Elle va fort probablement avoir une phase de déni par contre. En espérant que ça soit pas trop long.

Deuxièmement, étant donné la réaction de ta mère, laisse aucune hésitation quand tu en parles si tu es sûr à 100% avec toi-même. Montre que tu es convaincu et ce n'est pas une décision prise à la légère. Ainsi, ça sera plus dure pour elle de croire que c'est uniquement une phase. J'ai vu ce conseil à plusieurs reprises et j'ai vécu l'expérience aussi avec mes parents.
 
Nadia
petite chenille

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2014
Messages: 27
Localisation: Québec
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui

 MessagePosté le: 11/10/2014 12:27:17    Sujet du message: Toujours pas fait.. Répondre en citant Back to top

Bravo.
Le plus dur c'est la première personne. Sa réaction est bonne, c'est encourageant. Faut pas lâcher.
 
Roxie
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2013
Messages: 575
Localisation: Montreal
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Augmentation mammaire: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 11/10/2014 12:42:55    Sujet du message: Toujours pas fait.. Répondre en citant Back to top

Apany a écrit:
laisse aucune hésitation quand tu en parles si tu es sûr à 100% avec toi-même. Montre que tu es convaincu et ce n'est pas une décision prise à la légère.


Je suis d'accord avec Apany , n'est aucune ambiguïté parce que ta mère va penser que tu changeras d'idée en cour de route. Siiiii t'es vraiment sur à 100%. Parle comme si s'était irréversible, ton choix est fait. Donc elle va s'y faire peu à peu. Elle va voir que c'est vraiment sérieux, que c'est pas juste une phase.
 
WilliamDT
petite chenille

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 29
Sexe: FTM

 MessagePosté le: 11/10/2014 13:33:44    Sujet du message: :) Répondre en citant Back to top

Merci pour vos réponses et vos soutiens . Bien-sûr que je suis sur à cent pour cent.
 
WilliamDT
petite chenille

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 29
Sexe: FTM

 MessagePosté le: 11/10/2014 13:45:41    Sujet du message: Toujours pas fait.. Répondre en citant Back to top

Comment lui montrer que je suis convaincu? Et elle me parle toujours au féminin, dois je la laisser faire ou attendre encore un peu avant de lui dire? Dois je parler au masculin ou dois je faire de même?
 
Apany
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 01 Jan 2013
Messages: 520
Localisation: Montréal
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 11/10/2014 15:40:59    Sujet du message: Toujours pas fait.. Répondre en citant Back to top

Moi j'habitais déjà en appartement, alors ils se sont adapté en cours de route. Comme je les voyais pas souvent au début j'étais tolérante. Alors je ne peux pas donner une réponse idéal pour ça.

Un moment donner je les corrigeais de cette façon (situation fictive, mais proche de la réalité):

Ma mère: "Tu es beau des cette chemise."
Moi: "oui je me trouve belle dans cette chemise."

C'est une correction par déviation, ce n'est pas complètement direct, mais en général l'autre personne le remarque et souvent s'excuse. C'est une technique que j'utilise encore.
 
WilliamDT
petite chenille

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 29
Sexe: FTM

 MessagePosté le: 13/10/2014 13:28:09    Sujet du message: Toujours pas fait.. Répondre en citant Back to top

Hehe pratique :p pour l instant on fait commee d habitude ma mere m a dit que ça lui était égale d avoir une fille ou un garçon mais que ça ne rentre pas dans sa tête de me voir en homme, elle a peur de ne plus m aimer, elle a peur de ce que les gens pourrons me dire/faire, elle a peur pour les opérations,.... On s est beaucoup rapproché on s enlace plus souvent. Elle a dit qu elle n arrive pas à m aider, qu elle a besoin du temps, même beaucoup et qu elle a mal parce que j ai mal(2x plus). Elle m a proposé de voir un psy mais tout seul parce qu elle n arrive pas.
On a beaucoup parlé hier. On est plus proche qu'avant, c est vraiment une bonne chose. Je n imaginais jamais une situation pareille . Je suis vraiment soulagé c est un grand plus. Il faut juste du temps.. ça va venir, je l espère en tout cas
 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Coming-out Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Cobalt 2.0 phpBB theme/template by Jakob Persson.
Copyright © 2002-2004 Jakob Persson


Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com