D'un autre Genre  Index du Forum D'un autre Genre
forum pour Transsexuel(le) du Québec


Anonyme-Texte

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Centre d'information -> Ressources d'aide
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Anonyme
oeuf

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2015
Messages: 9
Sexe: Homme

 MessagePosté le: 07/09/2015 10:19:55    Sujet du message: Anonyme-Texte Répondre en citant Back to top

Salut, ma travailleuse sociale voulait que j'écrive un texte pour parler de ma vie en générale et je le partage avec vous. Donc, le voici ci-dessous.......





Ceci raconte en bref ma vie d’enfer, toute ma vie tourne autour de mon pire problème, je suis né garçon, dans mon esprit, ma tête et mon cœur mais ce corps ne correspondait pas à qui j’étais.

Très jeune, je détestais qu’on me traite comme une fille et qu’on dise ¨elle¨. Je détestais qu’on me fasse porter des vêtements de filles, je me sentais ridicule, très inconfortable et je n’en tremblais.

Je n’aime pas Noel, on obligeait de porter ces vêtements, de visiter la parenté et qu’ils m’achètent des affaires de filles.

À l’école, il fallait faire des spectacles habillé en fille. À chaque fois qu’on se rendait à quelque part avec la classe, il fallait se mettre en ranger, dont une de gars et une de filles. Je me mettais dans la rangée des gars et on me disait d’aller dans la rangée des filles mais moi je ne bougeais pas de là et je les ignorais. Je détestais quand on faisait des activités que c’était les gars contre les filles. Je voulais être du côté des gars mais les autres me percevait comme une fille, je n’avais pas le choix. J’ai fait plusieurs fois l’école buissonnière. J’ai répété plusieurs cours parce que je ne me forçais pas, si j’avais besoin d’aide je ne le demandais pas ou que j’étais trop stressé et mal à l’aise d’être là. Je tremblais toujours. Le pire cours était l’éducation physique mais au fond de moi c’était mon cours préféré mais à cause de ma situation je détestais ce cours et je ne le voulais pas mais c’était obligatoire. Être obligé de rentrer dans le vestiaire du sexe opposé. J’ai vécu beaucoup d’intimidations, je me faisais insulter à tous les jours. Il y avait une personne (si je peux appeler ça une personne) qui prenait le même autobus que moi qui n’arrêtait pas de me donner des claques par la tête en me traitant de ¨laidasse¨. Un autre qui était dans plusieurs de mes cours qui était très méchant et très tannant qui n’arrêtait pas de me tanné, faire des choses et mettre le blâme sur mon dos, inventé des choses à mon sujet, dire des commentaires et me poser des questions qui était méchants, pas d’allures et embarrassants de nature sexuels (¨as-tu des vêtements de filles¨, ¨qu’est-ce que tu as entre les deux jambes¨, ¨as-tu des menstruations¨, ¨as-tu des seins¨, ¨as-tu atteint ta puberté¨, fais-tu le sexe¨…autres choses que je n’écrirais pas en détails. Une fois, il a crié dans la classe au féminin en plus ¨elle se prend pour un gars¨, ¨dire que tu es un gars, c’est comme dire que Martin est une femme¨. Une fois, il avait mis son briquet en arrière de ma tête et il a brulé une partie de mes cheveux. Parce que le nom ne correspondait pas avec mon identité, mon comportement et mon apparence. Il y en a d’autres qui n’arrêtaient pas de dire ¨elle, elle et elle… ¨ et de dire ¨cette fille-lਠou cette ¨femme-là¨. Il y a déjà une enseignante qui voulait que j’aille voir la travailleuse sociale de l’école mais je n’ai pas été puisqu’il fallait écrire le nom au complet (le nom de naissance). Les enseignants aussi me faisaient souffrir, une qui a dit en pleine classe ¨tu es une fille¨, un autre ¨tu es une petite fille¨ il en a que c’était moins de l’intimidation mais c’était de me parler au féminin et cela me faisait aussi mal. Il y en a une au cours de menuiserie qui avait dit ¨te fais des meubles pour tes poupées¨ et c’était mon aide-enseignante. Je n’ai pas de poupées et je n’ai jamais joué à la poupée. Il y avait des enseignants que je détestais il y en avait qui disait souvent ¨madame¨ ou ¨mademoiselle¨. Et certaines qui ne disaient pas une phrase sans dire ¨ma belle¨, j’aurais eu envie de les ¨envoyer chier¨. Ça arrivé à l’extérieure de l’école aussi quand ils voyaient le ¨nom¨ Je n’étais pas une fille mais j’étais obligé d’aller à l’école et obligé de vivre sous ce nom. Les endroits où ça indiquaient prénom : (nom de naissance), je le barrais et j’écrivais mon ¨ vrai nom¨ et sexe : féminin, je le barrais et j’écrivais masculin. À tous les jours que j’arrivais chez moi, j’étais enragé, je déchirais des mauvais souvenirs et même n’importe quoi qui me passait sous la main. J’ai voulu charger mon nom légalement plus tôt et changer d’école mais je n’ai pas pu. J’avais juste hâte de finir l’école. Je n’ai rien fait pour la graduation, je n’ai pas été à la messe, au bal, pas pris de photos, pas acheté l’album souvenir et même jamais été chercher le diplôme (maintenant je viens tout juste de l’avoir sous mon vrai nom).

La puberté a été un vrai enfer et traumatisant…

Une fois, mon oncle se mariait et il voulait que je sois ¨bouquetière¨ à son mariage, je suis un gars criss. Je montrais bel et bien que je ne voulais pas mais il a dit qu’il fallait me forcer. Ils m’ont quand même apporté chez la couturière pour prendre des mesures. Je le savais que je n’allais pas porter cela, je m’aurais tué. À la fin, c’est quelqu’un d’autres qui l’a fait mais le fait d’avoir été à la couturière pour une robe m’a donné tellement de rage.

Il y a beaucoup de gens qui ne comprennent pas. Ils me perçoivent comme un ¨tomboy¨, une lesbienne, que c’était juste une phase, malade mental (pas comme un gars avec un problème physique mais une fille avec un problème mental), un phénomène bizarre ¨extraterrestre¨ ou une blague…. Je suis un gars, ce n’est pas difficile à comprendre. Qu’ils n’arrêtaient pas de dire habille toi en fille, fait toi pousser les cheveux, maquille-toi, porte une brassière, rase toi les jambes, fait toi un chum…. Moi, je ne dirais pas de telle chose, donc laisser moi tranquille.

Quelques mois passé, quelqu’un m’a invité à prendre une bière dans un bar. Il ne m’a pas connu dans mon passé. En arrivant là, il me demande ¨Comment tu sais que tu es un gars?¨ Je ne l’ai pas répondu (question imbécile, est-ce que moi j’aurais lui aurait demandé, ¨comment tu sais que tu es un gars¨?) Puis, il n’arrêtait de parler de ce sujet, prends-tu des hormones?, est-ce que tu vas te faire opéré?, quel était ton nom avant?, es-tu es aux hommes ou aux femmes?....C’est soit que je ne lui répondais pas ou je lui montrais que je n’étais pas à l’aise de parler de ça, ça ne lui regardait pas. Surtout qu’on était dans un lieu public et c’était une petite pièce avec d’autres gens pas très loin.

Ma vie actuelle, même si que l’école est du passé, que je suis plus en contact avec eux et que je ne vis plus sous ce nom. Je pense beaucoup à ça et je n’ai pas eu une jeunesse normale. Je ne m’aime pas moi-même, je suis déformé et pas à ma place. Il y a des membres de la famille qui continuent de me traiter comme une fille et devant des gens que je ne connais pas, je ne veux plus rien savoir d’eux. Même à l’emploi que j’ai eu, il y a quelques employés et quelques clients qui me parlaient au féminin, je ne comprends pas je n’ai pas un prénom de fille et on se connaissait pas avant. C’est devenu pire, j’ai peur qu’on me trouve un côté féminin, apparence, voix….même si que je n’ai vraiment pas l’air d’une fille (me semble) et de me demander si j’ai plus l’air d’un gars ou d’un ¨queer¨. Je pense souvent à la mort.

Il y a d’autres choses que je pourrais rajouter mais ça serai trop long.
 
Publicité






 MessagePosté le: 07/09/2015 10:19:55    Sujet du message: Publicité Back to top

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
Roxie
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2013
Messages: 575
Localisation: Montreal
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Augmentation mammaire: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 07/09/2015 13:29:56    Sujet du message: Anonyme-Texte Répondre en citant Back to top

On est avec toi Anonyme! continu à obtenir de l'aide ça va t'aider.
Par contre pour ton passing on en sait peut sur toi , es-tu sur les hormones? quel âge as- tu ? peut être nous en dire un petit peu plus sur toi s.v.p. si ça te tente.
 
Anonyme
oeuf

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2015
Messages: 9
Sexe: Homme

 MessagePosté le: 07/09/2015 17:34:01    Sujet du message: Anonyme-Texte Répondre en citant Back to top

Roxie, j'ai 23 ans et oui, je prends des hormones (par injection, Depo-testostérone) mais même avant que je sois hormoné je ne ressemblais pas du tout à une fille mais j'avais peut-être l'air plus jeune. La majorité des gens me prennent pour un gars mais il y a quand même quelques personnes qui m'ont parler au féminin, je ne comprends pas pourquoi, ça me fait beaucoup douter de moi, me faire poser des questions et me décourager. Quand je le disais ce qu'on m'avais dit, on me répondait qu'ils ne comprenaient pas (qu'est-ce qu'il y a à comprendre quand on ne se connaît pas, ce n'est pas écrit dans mon front?), ou que j'ai mal compris ou bien que je m'imagines ça (mais je le sais qu-est-ce qu'ils ont dit, je ne suis pas sourd ni paranoïaque). Je ne travailles plus, j'ai du chômage-maladie parce que j'en avais assez. J'ai un rendez-vous pour une mastectomie en octobre, je suis impatient de ne plus avoir ça sur moi et j'espère qu'après je serais mieux dans ma peau mais si que les démarches sont loin d'être finies (les autres chirurgies...).
 
Roxie
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2013
Messages: 575
Localisation: Montreal
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Augmentation mammaire: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 07/09/2015 20:38:22    Sujet du message: Anonyme-Texte Répondre en citant Back to top

Un grand MERCI d'avoir répondu à ma demande

Anonyme a écrit:
La majorité des gens me prennent pour un gars mais il y a quand même quelques personnes qui m'ont parler au féminin, je ne comprends pas pourquoi, ça me fait beaucoup douter de moi, me faire poser des questions et me décourager.


Je comprends ça. Ça brise la confiance que tu t'as bâtie.
Mais dans quelle circonstance que ça c'est passer?
Au travail? demeure tu dans une petite localité ou on t'as vu grandir? t'as tu des gros seins au point d'avoir de la misère à les camoufler ?...

La mastectomie en octobre WOW, c'est pas loin. Contente pour toi Okay
 
Anonyme
oeuf

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2015
Messages: 9
Sexe: Homme

 MessagePosté le: 08/09/2015 19:43:55    Sujet du message: Anonyme-Texte Répondre en citant Back to top

Je parles surtout de mon ancien emploi il y avait des clients (que je ne connaissais pas) ou que j'ai entendu des ¨elle¨, ¨ma chère¨.... aussi quelques employés ( je ne sais pas d'où ça viens, peut-être ¨des grandes gueules¨ qui ne ce mêle pas de leur affaires qui ont dit quelque chose). Je ne parles jamais de cela, je veux être perçu comme un gars et non comme un trans. D'autres situations aussi...ex: Un Noel, un de mes oncles que je pensais qu'il avait compris et accepter ma situation n'arrêtait pas de dire ¨elle¨ et de me traiter en fille en plus devant sa nouvelle blonde que c'était la première fois que je voyais. Ça fait 13 ans que j'habites à mon adresse actuelle (chez mes parents) donc depuis que j'ai 10 ans. J'habites dans une ¨ville normale¨ ce n'est une grosse ville mais pas un petit village non plus. Mais il y a quand même des gens par ici qui m'ont connu sous mon nom de naissance et qui avaient une fausse perception de moi-même, ça me rends mal à l'aise même si je ne suis plus en contact avec eux. Pour ce qui est des ¨seins¨, quand je suis habillé ça ce ne voit pas mais ils me dérangent pareils. À cause de mon corps et la perceptions des autres, j'ai eu des problèmes d'estime de soi, dépression, stress et de vie sociale.
 
Roxie
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2013
Messages: 575
Localisation: Montreal
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Augmentation mammaire: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 08/09/2015 22:23:39    Sujet du message: Anonyme-Texte Répondre en citant Back to top

Anonyme a écrit:
Je parles surtout de mon ancien emploi il y avait des clients (que je ne connaissais pas) ou que j'ai entendu des ¨elle¨, ¨ma chère¨.... aussi quelques employés ( je ne sais pas d'où ça viens, peut-être ¨des grandes gueules¨ qui ne ce mêle pas de leur affaires qui ont dit quelque chose).


Je crois que tu as trouvé ta réponse "des grandes gueules" du monde qui connait ton passé et moi aussi je pense que c'est ça. Faut pas oublié que le monde jacasse.
Si tu peux un jour , change de ville (pas celle d'à côté, lol) et d'emploi ou personne te connaît pour recommencer une nouvelle vie.
 
Jonathan29
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2012
Messages: 294
Localisation: Montréal
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Mastectomie: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Hystérectomie: Fait
Phalloplastie: Fait

 MessagePosté le: 18/09/2015 12:45:48    Sujet du message: Anonyme-Texte Répondre en citant Back to top

Je pense que oui changer de ville ou se permettre d'aller dans une ville plus loin qu'un moment te permettra de voir combien les gens qui nous connaissent pas ont souvent la vision plus précise, je m'explique: ils nous voit globalement et non sans chercher à savoir si on est une femme ou un homme. Dans les grandes villes surtout et d'autres .

Et oui les écoles , sont vraiment les pires places où dès que t'es différent on se fait niaiser.

Mais heureusement, il existe oui des gens plus ouvert. Parfois, c'est surprenant de voir comment les personnes pour qui on était sur qu'ils nous accepteraient ne le font pas. Mais il y a quelques personnes qui s'intéressent à nous mais sont soit très curieurx ou soit il ne faut pas leur en parler ça les gêne.

C'est pour cela que les gens qui m'entourent sont souvent très différent: des groupes existe et permettre de ne pas ce faire poser des questions gênantes et d'autres amis avec qui il faut être clair au début sur nos limites en lien avec ce qu'on vit dans la transition. C'est différent pour chacun.e on est tous différent.e

Alors j'espères que tu trouveras des changements physique que tu désires et pourra te sentir mieux.
Continus à travailler sur toi, c'est déjà un bon pas tout ceci.

Okay
Bonne journée.
_________________
La vie c'est ce qui arrive pendant que vous prévoyez autre chose. J.Lennon
 
Anonyme
oeuf

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2015
Messages: 9
Sexe: Homme

 MessagePosté le: 28/09/2015 09:49:47    Sujet du message: Anonyme-Texte Répondre en citant Back to top

Okay Je suis d'accord, j'ai déjà voulu déménager d'ici et j'y penses toujours mais ça ne plait pas mes parents. D'une autre façon, on me dit que peut importe ou je vais habité que ça va me suivre et que ça va finir par ce savoir, la parenté va savoir que j'habites là, etc... Même si que je rencontres des gens ouvert d'esprit, qui comprennent, qui ne juge pas et qui se moquent pas. Je préfères ne pas en parler (à moins que c'est des gens qui ont vécu des choses similaires). Mais les mauvais souvenirs restes toujours marqués et ce n'est seulement à propos du fait que je suis trans, mais il y a d'autres choses aussi. Des jours, je n'y penses pas trop mais des fois c'est trop souffrant.
 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Ressources d'aide Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Cobalt 2.0 phpBB theme/template by Jakob Persson.
Copyright © 2002-2004 Jakob Persson


Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com