D'un autre Genre  Index du Forum D'un autre Genre
forum pour Transsexuel(le) du Québec


Alcool et drogue

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Centre d'information -> Hormone
Sujet précédent :: Sujet suivant  
maxyme
oeuf

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2016
Messages: 2
Localisation: Lévis
Sexe: Homme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui

 MessagePosté le: 16/11/2016 23:53:08    Sujet du message: Alcool et drogue Répondre en citant Back to top

Salut !

Juste une petite question pour savoir , est-ce que vous savez si l'alcoole ou les drogue peuvent influer sur le bon déroulement
de l'hormonothérpie ? J'ai quelque petit probleme de consommation et j'ai l'impression que quand je part sur un dérape (surtout l'alcool )
les effets se font moin sentire ... comme si je mettais ma transition sur pause malgres que je fasse mes injections convenablement !
Je me demandais si quelqun pouvais m'éclairer a ce sujet !

merci d'avance !
_________________
Maxyme
 
Publicité






 MessagePosté le: 16/11/2016 23:53:08    Sujet du message: Publicité Back to top

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
BarnOwl
grande chenille

En ligne

Inscrit le: 04 Nov 2016
Messages: 60
Localisation: Paris
Sexe: Femme

 MessagePosté le: 17/11/2016 06:36:51    Sujet du message: Alcool et drogue Répondre en citant Back to top

L'alcool est reconnu pour altérer les traitements (pas seulement les THS) mais visiblement il augmente aussi les risques de cancer quand il est allié avec des traitements hormonaux (jusqu'à les doubler). Ca dépend aussi quand tu bois ton verre, si c'est dans les mêmes tranches horaires que tu prends ton traitement ça peut en altérer l'assimilation.

Pour les drogues je ne sais pas du tout mais je doute que ça aide.
_________________
“Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel.”

George Bernard Shaw
 
krikri
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 1 123
Sexe: Femme, MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 17/11/2016 11:04:49    Sujet du message: Alcool et drogue Répondre en citant Back to top

BarnOwl a écrit:
L'alcool est reconnu pour altérer les traitements (pas seulement les THS) mais visiblement il augmente aussi les risques de cancer quand il est allié avec des traitements hormonaux (jusqu'à les doubler).


Sur quels types d'études tu te bases pour dire cela? Sont-elles de nature corrélationnelle ou randomisées, plus fiables, à partir desquelles on peut plus facilement déduire un relation de cause à effet?

Je crois que l'alcool peut diminuer l'efficacité des hormones et certains médicaments quand ils sont pris oralement mais paradoxalement aussi augmenter ses effets parfois, aussi. Ça dépend. Tu pourrais en discuter avec ton docteur...
 
Audrey
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2016
Messages: 706
Localisation: Drummondville
Sexe: Femme, MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait

 MessagePosté le: 17/11/2016 18:02:35    Sujet du message: Alcool et drogue Répondre en citant Back to top

maxyme

je ne suis pas specialite des question ftm , mais pour le peu que je sais .. les produits necessaire a une hormonotherapie physique (pillules ou autre) passent par le foie et l'excitent

il es bon de faire attention a son foie car si il est deja exciter par la medication et qu'en plus on l'excite encore avec l'alcool = double dose d'excitation et cela pourrait s'averer dommageable pour le foie a long terme ....

si possible , il est mieu consommer moderement et eviter de le faire de facon reguliere
_________________
Audrey
 
krikri
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 1 123
Sexe: Femme, MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 17/11/2016 18:51:38    Sujet du message: Alcool et drogue Répondre en citant Back to top

La testostérone, à ce que je sache, est prise non-oralement, soit par gel ou injection sous-cutanée/intramusculaire, donc il y pas mal moins de testostérone qui circule dans le foie que si il était pris oralement, apparemment une voie dangereuse quand il s'agit de testostérone. Mais, mieux vaut modérer sa consommation...car trop d'alcool= cirrhose du foie.
 
BarnOwl
grande chenille

En ligne

Inscrit le: 04 Nov 2016
Messages: 60
Localisation: Paris
Sexe: Femme

 MessagePosté le: 17/11/2016 20:47:40    Sujet du message: Alcool et drogue Répondre en citant Back to top

krikri a écrit:
Sur quels types d'études tu te bases pour dire cela? Sont-elles de nature corrélationnelle ou randomisées, plus fiables, à partir desquelles on peut plus facilement déduire un relation de cause à effet?


Je me base sur ce que m'avait expliqué mon endocrino quand il m'a expliqué le phénomène à l'époque où il me traitait (pour ce que ça a servit de toute façon u_u"). C'est très synthétique évidemment, mais six ans après je ne pourrais pas te refaire le cours de biologie qu'il m'a sorti ce jour là (il voulait pas croire qu'à 18 ans je ne buvais pas, ne fumais pas et ne me droguais pas). Je me souviens clairement que concernant le cancer il avait précisé que les oestrogènes+alcool en exces doublaient notamment les chances d'avoir un cancer du sein, après c'était celui qui me concernait le plus, il ne s'est pas étendu sur la question trop longtemps.
_________________
“Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel.”

George Bernard Shaw
 
krikri
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 1 123
Sexe: Femme, MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 17/11/2016 23:43:26    Sujet du message: Alcool et drogue Répondre en citant Back to top

C'est probablement pour te faire peur car ce genre d'étude généralement est de type corrélationel, où on note des associations mais à partir desquelles on ne peut nullement déduire une relation de cause à effet (mais j'assume et je peux me tromper, bien sûr). De plus, une étude est sortie tout récemment confirmant que le cancer du sein chez les femmes transsexuelles n'augmente pas en dépit du traitement hormonal substitutif, et ça en dépit des doses très élevées dans le passé. J'ai recensé autour de 17-18 cas rapportés dans la littérature depuis les années 1960 sur les dizaines, sinon presque centaines de milliers de femmes transsexuelles qui ont été traitées. Bien évidemment, il est fort possible que l'incidence réelle dépasse ce qui a été rapporté mais quand même, ça s'annonce bien, de ce côté-là!

Voici rapidement l'extrait de cette étude. Je ne veux pas trop m'éloigner du sujet original...

Journal of Clinical & Translational Endocrinology 2 (2015) 55-60

"There is no increase in cancer prevalence or mortality due to transgender HT."

"While some guidelines for transgender medical care express concerns for elevated cancer risk with certain hormone regimes, current data suggest that the risk of cancer may not rise."

"Although studies are small, overall cancer incidence in transgender men and transgender women to-date has not been found to be different than their respective male and female controls [5]. There are no reports of change in breast cancer specific risk among transgender individuals on estrogen compared to secular trends of male breast cancer incidence. Rates are lower relative to secular trends of female breast cancer rates."
 
Hyraelle
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2007
Messages: 2 136
Localisation: Saint-eustache
Sexe: Femme
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 26/11/2016 22:17:53    Sujet du message: Alcool et drogue Répondre en citant Back to top

Je sais que l'androcur et alcool ne font pas bon ménages, parce que les deux sont intense sur le foie.
Pour l'estradiol, il semblerais que la nicotine ait une influence sur celle-si ( réduction de taux ), mais ceci est mon expérience personelle.
Le tabagisme est tres destructeur d'une facon insidieuse, c'est une dose de poison minuscule a chaque cigarette, j'ai passé a la cig electronique depuis un ans.
Mais meme la nicotine seule influe sur mon taux d'une facon a la diminuer. Je prenais 8mg estrace en sublingual et mon taux ne dépassait pas le 1000 pmol/l
Depuis lupin estradiol, j'avale, car c'est une molécule crystalisée et non micronisée, ce qui fait que l'absorption sublinguale est beaucoup moins efficace.

Quant aux drogues, j'ai commencée mon traitement tout en consommant du speed, le résultat est frappant : Vésicule biliaire bouchée car trop pleine de déchets. L'androcur as été la couche de déchets liposoluble de trop.
(vous en faites pas, j'ai fait un lavement de celle-si deux mois apres le début de mon hormono et le tout s'est reglé. Depuis j'ai arreté cette cochonnerie! )

Bref, les deux seules drogues que je connais de safe sont le cannabis et la psilocybine du mush.
 
krikri
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 1 123
Sexe: Femme, MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 28/11/2016 12:04:35    Sujet du message: Alcool et drogue Répondre en citant Back to top

Hyraelle a écrit:

Pour l'estradiol, il semblerais que la nicotine ait une influence sur celle-si ( réduction de taux ), mais ceci est mon expérience personelle.


D'après les études, seulement quand l'estradiol est prise oralement (vs. non-oralement, par timbre) car la nicotine augmente la CYP1A2 qui métabolise l'estradiol au niveau des intestins.
 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Hormone Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Cobalt 2.0 phpBB theme/template by Jakob Persson.
Copyright © 2002-2004 Jakob Persson


Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com