D'un autre Genre  Index du Forum D'un autre Genre
forum pour Transsexuel(le) du Québec


À l'aide (confusion)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Le salon de discussion -> Transsexualité
Sujet précédent :: Sujet suivant  
chloey
oeuf

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 4
Localisation: Montréal
Sexe: En questionnement

 MessagePosté le: 09/01/2017 23:41:36    Sujet du message: À l'aide (confusion) Répondre en citant Back to top

J'ai toujours été très rationnel et j'ai beaucoup de difficulter à comprendre ce qui m'arrive, quel est la place de la transexualité dans LA vie et dans MA vie, qu'est-ce que ça signifie spirituellement, socialement, sexuellement, les pours/contres.

Il me semble que les enjeux sont trops facilements sexualisés, les trans voulant avoir de la gratitude pour se valider, focuser sur leur sexualité soit par plaisir, soit pour ne pas penser à la douleur (moi-même, pour ces deux raisons), mais il reste que la question de la transition doit aussi se poser en dehors de la sphère sexuelle, parce que le sexe, c'est bien, mais ce n'est qu'une partie.

Quelqu'un voudrait partager, commenter, discuter de sentiments profonds, de malaises, d'incertitudes, de comment articuler sa vie autravers autant de confusion soudaine, autant de douleur potentielle, autant de promesse de libération avec ombre de tourments à longs termes ?

Quelqu'un voudrait nous parler de ses moments les plus noirs, de comment il/elle s'en est sorti?

Je suis personnelement en recherche de moi-même, et ne sais quoi faire. Je vis en femme (du plus que je peux avec mon corps d'en ce moment) au quotidien depuis environ 1 mois, je suis retourné dans ma famille en garçon pour le temps des fêtes, et me suis immédiatement re-féminisé une fois de retour en ville (loin de ma famille). Je commençais à être impatiente, de vouloir crier que mon nom n'est pas Christopher (mais Chloey), que je suis "elle" et pas "il". Mais j'ai l'insurmontable peur que mes envies soient trop basées dans la sphère de la sexualité, que je cherche seulement de l'attention, de me sentir belle, de me faire désirer, et qu'au fond, je ne serais pas vraiment une femme. Peut-être est-ce une manière de palier au fait que je n'ai jamais été avec une fille aussi "femme" que ce que j'aurais voulu? Peut-être est-ce parce que je ne me suis jamais vraiment senti désiré en tant qu'homme, qu'une femme ne m'a jamais embrassé tout le corps comme j'ai embrassé celui d'une femme? Peut-être j'essaie de coller au mouvement trans pour me trouver un groupe d'appartenance, me sentir spéciale, simplement par non-conformisme?

Est-ce que ces idées se clarifient une fois la prise d'hormones? Je pensais essayer de prendre le bloquant de testostérone pour voir si je continue de désirer d'être une femme sans libido, mieux comprendre le fond de ma pensée.

Comment savoir qui je suis. Je sais que je dois prendre mon temps, mais bordel ça fait mal souvent et fort cette dysphorie. Est-ce que je suis juste confuse, ou vraiment trans? Quelles genres de questions vous êtes-vous posés qui vous ont aider à trouver qui vous étiez, à former un peu de certitudes?

J'ai déjà vu sexologue et psychothérapeute, les deux ont été peu aidantes, avec comme principale réponse: seul vous pouvez connaître la réponse.
Je manque de question à me poser pour trouver la réponse...

À l'aide, plz.
 
Publicité






 MessagePosté le: 09/01/2017 23:41:36    Sujet du message: Publicité Back to top

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
Alina.L
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 616
Localisation: Cowansville
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 10/01/2017 20:19:24    Sujet du message: À l'aide (confusion) Répondre en citant Back to top

Ouh là là! Il y a beaucoup d'éléments intéressants à discuter dans ce message chère Chloey. Ça reste que je crois plus pertinent qu'on se pique une jasette en privé si tu le veux bien. Fais-moi signe. Ce serait plus facile. Sinon je te dirai bien mon point de vue plus tard au courant de la semaine.
_________________
À plus!

Alina
 
Roxie
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2013
Messages: 636
Localisation: Montreal
Sexe: Femme
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Augmentation mammaire: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 11/01/2017 13:47:46    Sujet du message: À l'aide (confusion) Répondre en citant Back to top

chloey a écrit:



J'ai déjà vu sexologue et psychothérapeute, les deux ont été peu aidantes, avec comme principale réponse: seul vous pouvez connaître la réponse.
Je manque de question à me poser pour trouver la réponse...

À l'aide, plz.


Est ce que sexologue et psychologue était spécialisé dans la transexualité(donc connaît bien le sujet), parce qu' habituellement un psy est supposé t'aider à t'éclairer pour que tu trouves la réponse de toi même.

S'ils ne sont pas spécialisés, probablement qu'ils ne connaissent pas trop le problème d' identité de genre, donc n'ont pas plus t'aider à se que tu trouves la réponse.
 
chloey
oeuf

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 4
Localisation: Montréal
Sexe: En questionnement

 MessagePosté le: 11/01/2017 23:31:48    Sujet du message: À l'aide (confusion) Répondre en citant Back to top

La sexologue est spécialisée, mais elle ne parle sans cesse que des détails techniques de la transition, la conversation n'a jamais été bien plus profonde. La Psychothérapeute ne l'était pas, mais étonnement, c'est elle qui m'a posé des questions qui m'ont le plus aidées.

Je vais raconter une petite histoire, quelqu'un peut me dire s'il il/elle a vécu quelque chose de similaire, ou m'éclairer sur le sujet?

Entre l'âge de 8 et 10 ans, j'ai commencé à avoir un intérêt pour les protèges-dessous féminins (serviettes sanitaires, propres) et ça m'a emmené en adolescence à les utiliser dans des sous-vêtements féminins, dans le but "d'être comme une femme", de pouvoir cacher mes parties à l'intérieur et que ça devienne plutôt plat: dans des sous-vêtements de femme, ça donne une illusion presque ok :P
En utilisant cet appareillage, je fantasmais souvent d'avoir le rôle de la femme dans une relation sexuelle, donc mon visionnement porgnographique se centrait sur les relations entre lesbiennes ou incluant des transsexuelles pré-op ("shemales"). Lorsque je me suis mis à avoir des petites copines de manière sérieuse, j'ai tenté de les introduire à mon fétiche de manière anodine, mais sans succès. J'aimais la réversion des rôles et je me projettais souvent en tant qu'elles lors de nos relations sexuelles, mais aucune n'a jamais vraiment accepté ce côté de moi.
Après m'être travesti pour de bon à l'halloween (en démarche de recherche de moi-même) je me suis vraiment bien sentie et donc j'ai vraiment réalisé que c'était un problème que je devais résoudre: qui suis-je??
J'en ai parlé à ma copine du moment. Quand nous avons essayé d'avoir des relations sexuelles par la suite, j'avais un gros malaise, et lors de la dernière occasion, je n'ai même pas PU avoir une relation avec elle: elle voulait son copain, mais moi je ne savais (ne sais toujours pas) qui j'étais (qui je suis)...

Pourtant je n'ai jamais eu de grande dysphorie à être un homme, mis à part ma légère envie (qui devient grandissante) d'être une jolie femme. Cependant je reconnais que l'attirance à cette idée me semble très teinté de sexualité, même si elle l'est de moins en moins. Et c'est ça qui me fait peur: que mes motivations soient trop sexuelles...

J'essaie de vivre en femme depuis quelques semaines, j'aime beaucoup, sauf quand j'ai des rappels que je ne suis pas vraiment une fille... "Monsieur", "lui", ma réflexion dans le mirroir me cause parfois à sourire (quand bien habillée), parfois à me morfondre (quand je vois ma pilosité, mes traits masculins). Mais cette dysphorie quant à mon corps n'a commencé qu'après que j'essaie de vivre en tant que femme: ce n'est qu'en essayant activement d'avoir l'air d'une femme que je n'aime pas mon corps d'homme. J'ai jamais bien aimé ma pilosité en tant qu'homme, heureusement je n'en ai pas une grande quantité. Même que j'aime plutôt ma barbe (quand je me présente en tant qu'homme).

À Noël, je regardais mes cousines êtres belles, j'avais une pensée noire à chaque fois que l'on me disait "Comment ça va jeune HOMME?", et j'ai failli crié quand nous avons joué à un jeu "Les hommes contre les femmes".......

Est-ce que ma transsexualité a découlé de ma sexualité, l'ai-je fait naître en me conditionnant avec de la pornographie?
Ou le contraire, est-ce que ma sexualité découle de ma transsexualité et a pu s'y exprimer ainsi?

Confusion, quand tu nous tiens...
 
Gbrl
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2012
Messages: 1 549
Localisation: Anjou
Sexe: FTM
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Mastectomie: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Hystérectomie: Fait

 MessagePosté le: 12/01/2017 10:34:25    Sujet du message: À l'aide (confusion) Répondre en citant Back to top

Après avoir lu ton tout premier message, j'ai eu un petit malaise, je trouvais ta vision très sexualisée. Plus ça va, mieux j'ai l'impression de comprendre dans quel ordre ont pu se présenter les choses. Je peux me tromper, je ne suis ni un professionnel de la santé ni un spécialiste au niveau de la transition, et je ne suis pas non plus dans ta tête.

Tu dis, dans ton dernier message, que le fait de vouloir te sentir «comme une femme» remonte à l'âge de 8-10 ans. J'imagine bien, bien que je puisse me tromper, à toi de me corriger, qu'à cet âge ce n'était probablement pas un fantasme sexuel. Je ne crois pas que ce soit malsain que ça passe par l'étape du fantasme sexuel, je vois plutôt ça comme une gradation dans les niveaux d'intimité. D'abord toi avec toi-même, puis toi avec la personne avec qui tu partages les moments les plus intimes. Et ainsi de suite, une couche d'intimité à la fois, vers quelque chose de plus public.

Je sais pas si ça fait du sens. Je peux aussi être complètement dans les patates. J'espère tout de moins que ça t'apporte d'autres questionnements qui pourront t'aider.
_________________
La ponctuation, ça sert pas juste à faire des smileys...
 
Alina.L
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 616
Localisation: Cowansville
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 12/01/2017 21:26:01    Sujet du message: À l'aide (confusion) Répondre en citant Back to top

Salut Chloey!


J'abonde dans le sens de Roxie et Gbrl pour leurs commentaires respectifs: comme une majorité d'entre nous, les conseils d'un spécialiste en psychologie et sexologie relié à l'identité de genre te seront fort utiles à voir plus clairement. Je ne regrette pas mon passage dans son bureau à la mienne et j'aime y aller encore quelques fois bien que beaucoup de mon identité soit clairement cernée maintenant. 


Moi, j'ai toujours considérer que l'identité de genre que nous désirons en tant qu'humain (pas celle nécessairement attribuée à la naissance) et la sexualité peuvent être parfois départagées selon le contexte sur lequel on se concentre. Mais elles peuvent tellement être fermement liées. Pourquoi? Les principaux éléments d'identification du genre sont des zones érogènes: les organes génitaux, la poitrine, les cheveux... Oui oui, les cheveux (dans la culture musulmane, on cache les cheveux, car ça l'a un pouvoir de séduction sans parler de d'autres cultures)!


Nous sommes dans un monde où l'on doit avoir et on a pris le réflexe de catégoriser tout: le genre, la binarité, les religions... La tenue vestimentaire a une importance prépondérante pour certaines personnes trans. C'est causé par ce réflexe qui dure depuis des millénaires à mon humble avis (l'androgynie et l'insécurité à définir ce que l'on a de difficulté à catégoriser facilement dérangent). Ça dérange si ce n'est pas standard. Nous pourrions bien philosopher pendant des heures sur les sentiments profonds qui nous habitent face à notre sexualité ou notre genre. Ça ne change pas qu'on est réglo par notre société et quand le sentiment est trop fort de ne plus vouloir aller dans le même sens qu'eux... Ben too bad, elle casse! Et reconstruisons-en une à l'image qu'on veut. C'est ça la transidentité. Pis, pour moi, la nouvelle identité naissante, elle peut très bien être profil bas ou bien activiste à la mort ou un simple moment de transition d'un l'un à l'autre et le plus court possible. Des trajets de transidentité possibles, il y en a à l'infini!
_________________
À plus!

Alina
 
Alina.L
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 616
Localisation: Cowansville
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 12/01/2017 21:31:58    Sujet du message: À l'aide (confusion) Répondre en citant Back to top

Ah oui, j'oubliais... Il y a des jours où je trouve ça très dur en ciboulot d'être ce que je suis, mais il y a des jours où j'ai cette fougue. Je serais prête à soulever des montagnes. Je suis fière d'être celle que je suis, pas transgenre, pas gars, pas fille juste moi. Alors, toi qui es-tu?
_________________
À plus!

Alina
 
chloey
oeuf

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 4
Localisation: Montréal
Sexe: En questionnement

 MessagePosté le: 14/01/2017 02:39:26    Sujet du message: À l'aide (confusion) Répondre en citant Back to top

Merci pour les réponses tout le monde, ça me donne du matériel pour penser
 
Marie-Philippe
papillon

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2016
Messages: 164
Sexe: Femme, MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait

 MessagePosté le: 14/01/2017 19:37:51    Sujet du message: À l'aide (confusion) Répondre en citant Back to top

Le message de cette utilisatrice a été supprimé.

Dernière édition par Marie-Philippe le 10/08/2017 12:53:19; édité 1 fois
 
Apany
grand papillon

En ligne

Inscrit le: 01 Jan 2013
Messages: 559
Localisation: Montréal
Sexe: Femme, MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 17/01/2017 02:46:36    Sujet du message: À l'aide (confusion) Répondre en citant Back to top

C'est un message qui vient me chercher sur plusieurs points. Premièrement, je peux me reconnaître dans ce que tu dis. Deuxièmement, ça touche directement le contenu d'un de mes cours en sexologie. Je vais commencer par citer justement une phrase que j'ai vu dans mon cours sur le genre: "Est-ce que le genre détermine le sexe, le sexe détermine le genre, le genre détermine l’érotisme, l’erotisme détermine le genre qui détermine le sexe?"
La réponse semble simple à première vue, cependant avec réflexion, elle est loin de l'être. Dans ce même cours, on parle aussi de l’érotisme et des fantasmes. Deux choses qui touchent dans un certain sens le genre. Il ne faut pas négliger l'aspect sexuel dans la transition et je trouve que c'est souvent un sujet tabou (dû au clinique comme l’hôpital général où la trans parfaite était asexuelle). C'est normal pour une femme trans de s'imaginer en femme dans ses fantasmes. C'est même une question très pertinente à se poser lorsqu'on est en questionnement. Si la réponse est oui, il a de bonne chance que cette personne soit trans* (C'est aussi vrai pour les FTM, juste inversé le genre). Par trans* ici j’inclue aussi les transvesties. En d'autre terme, il n'est pas nécessaire de faire une transition. De plus, je tiens à dire que autogynéphilie ce n'est pas quelque chose de réel en soit.

Dans mon adolescence, je croyais que mes fantasmes d'avoir des relations sexuelles avec des femmes en tant que femme étaient normaux. Que les autres gars avaient fort probablement des fantasmes similaires. Lorsque j'ai commencé à me questionner, c'était loin d'être limpide. J'avais peur que cette volonté à vouloir devenir une femme n'était qu'un fantasme ou même un fétiche. J'avais peur de l'aspect sexuel qui me poussait à vouloir faire une transition. De plus, je n'avais pas tant de dysphorie envers mon corps. Je n'aimais pas mon pénis, mais je ne le détestais pas en général. Lorsque j'ai commencé ma transition mes traits masculins me rendait plus dysphorique. J'avais hâte de changer pour devenir plus féminine et mon pénis devenait au fil du temps plus problématique.

Je tiens à dire, les trans dans la porn ne représentent vraiment pas la réalité. La sexualité est assez tabou et plusieurs femmes trans ont très peu de libido. Ceci dit, certaine en on plein et je fais partie de celles-ci. Ma transition à fait exploser ma vie sexuelle qui était littéralement absente avant et c'est la même chose pour mon imaginaire érotique. Je n'avais plus de contrainte en soi et j'étais bien avec moi-même. Je peux dire que ma transition avait un lien important sur le sexuel. Étant dit, si j'avais été asexuelle, est-ce que j'aurais fait une transition plus tardive ou précoce? Il a aucun moyen de le savoir.

La peur d'être laide est aussi un motif qui me bloquait au début de mon questionnement et qui est une peur assez courante chez les trans. Après un certain moment, en général, le monde surpasse cette peur et commence leur transition. Souvent le mal-être prend le dessus. C'est dure de savoir si on va être jolie ou pas. Certains traits peuvent nous aider et d'autre nous nuire. Le seul moyen de savoir c'est d'essayer. Quand tu commences, c'est très rare que tu veux arrêter. Dans mon cas comme plusieurs d'entre nous, le bien-être apporté par les hormones en vaut la chandelle malgré le fait qu'on est pas mal plus androgyne lorsqu'on commence. Étant dit, ce n'est pas le cas pour tout le monde. De plus, le début de l'hormonaux thérapie cause rarement des effets permanents pour les femmes trans.

Si tu veux te fier au DSM 5 pour t'auto-diagnostiquer, je peux te dire que tu as déjà plusieurs critères de diagnostique avec ce que tu nous as écris. Il faut quand même prendre ça avec un grain de sel, mais ça peut aider à se guider. Par contre, tu es la seule personne capable de pouvoir savoir si tu es trans. Les psy ou sexologue peuvent t'aider dans ton questionnement, mais ne pourront jamais te donner la vrai réponse parce qu'ils ne sont pas dans ta tête.

Enfin, si tu as des questions n'hésite pas à les poser ici ou en pm libre à toi. J'espère que ça t'a aidé, je dois dire que je suis biaisée, donc prends ça en considération.
 
chloey
oeuf

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 4
Localisation: Montréal
Sexe: En questionnement

 MessagePosté le: 19/01/2017 20:49:51    Sujet du message: À l'aide (confusion) Répondre en citant Back to top

Wow. C'est ça que je voulais comme discussion. Merci tellement Apany
De savoir qu'il y en a d'autres qui ont eu ce genre de questionnement.

J'ai un rendez-vous avec un endocrilogiste la semaine prochaine.
 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Transsexualité Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Cobalt 2.0 phpBB theme/template by Jakob Persson.
Copyright © 2002-2004 Jakob Persson


Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com