D'un autre Genre  Index du Forum D'un autre Genre
forum pour Transsexuel(le) du Québec


Empathie pour un Trans-phobic

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Le salon de discussion -> Transsexualité
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Sandalak Débat
oeuf

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2017
Messages: 4
Sexe: Homme

 MessagePosté le: 20/07/2017 02:25:45    Sujet du message: Empathie pour un Trans-phobic Répondre en citant Back to top

Bonjour, je suis un homme de région, hétéro non trans, 35 ans, 2 enfants. Je m'inscris dans l'unique but de poser quelques questions et je disparaitrai si l'ouverture manque à discuter, je le précise car trop souvent l'ignorance offusque les minorités, et l'ignorant reste ignorant. Il y a 20 ans lorsque je voyais mon demi-frère en fille, je lui disais que ça m'était égal, sans préciser "car on ne me voit pas avec toi", et encore aujourd'hui j'approuve la liberté d'expression, dans l'art et le genre, et pourrait-être considéré comme ouvert tout en me garochant par la fenêtre si à 4H du matin la fille que j'ai rammené du bar pisse debout. Je doit l'accepter je suis trans-phobic.

Cela dit, une phobie n'est pas une discrimination mais bien une peur souvent insensé d'un nouveau phénomène, elle n'est ni tributaire des médias et n'est pas réglé par des pancartes et des lois. Je lis sur l'atq qu'une personne sur 6000 se rend au bout de son choix, d'où je viens c'est pratiquement 4 municipalités, j'assume ma phobie, elle est l'expression de mon ignorance sur votre raisonnement.

Là ou mon indifférence décide de s'inscrire ici et tenter la question, c'est lorsque que la transsexualité est montré comme une avenue possible aux enfants, avant de montrer l'indifférence au sexisme et l'acceptation de soi qui prends souvent la moitié d'une vie à atteindre, croyez vous que chez les non trans tous et chacun maitrise leur sexualité, leur contradiction et leur préjugé en sortant du secondaire ? Que dire ensuite du jugement irréversible d'un enfant face au gens normaux qui lui disent "mon petit ca va toujours être un combat d'affirmer qui tu es" et les trans qui lui disent vient, pillule, chirurgie, be yourself. La vrai aventure de mon point de vue ignorant, c'est de résister aux modèles homme/femme tellement sponsorisé qu'une personne sur 6000 en arrive à façonner un corps qui corresponds à ce qu'elle croit qu'on attends d'elle.

J'ai deux jeunes enfants qui me motivent à poser des questions et je ne compte pas leur transférer mes phobies, toutefois j'ai la certitude qu'il est irresponsable d'enlever à un enfant la chance de vivre une première fois avec son sex d'origine, qu'il est sexiste de lier "comportement" et "genre", depuis le temps qu'on se bat pour abbatre des murs.

Je lis la définition et comprends, individu qui s'identifie à un genre qui n'est pas le sien, et je vous demande, croyez-vous que moi, simple hétéro au corps d'origine, je m'identifie à mon genre masculin ?

je passe beaucoup de temps à écouter la position de tous et chacun et il me semble toujours que le transgenre est une caricature du genre qu'il essaie de personifier, parfois une homosexualité détourné, il me semble que plus loin on se perds sur cette route, plus difficile sera l'acception que l'on contourne, il me semble que le combat de s'apprivoiser est intellectuel, pas chirurgical, que la vrai liberté de penser et la victoire sur les genres c'est de les éradiquer, pas les multiplier, être soi-même, ou est la ligne entre genre et personalité ?

De toutes les époques des femmes ont voulut être un homme pour un travails, un homme une femme pour ne pas partir en guerre, un noir un blanc pour avoir un toit sur la tête, de tout temps porter une autre identité a été l'expression d'une problématique discriminatoire.

Que doit dire un enfant pour convaincre un psychiatre ou autre spécialiste concerné qu'il doit changer de sexe ? Que veut dire "genre" pour moi qui ne sait "qu'être moi-même" ? Quel est selon les femmes qui sont maintenant des hommes ici, quel est selon vous mon genre masculin ? Comment le décrit-on et qu'es ce qu'on rescent ? Les hommes qui sont maintenant des femmes, votre pénis vous répugnait ou il était en contradiction avec votre homosexualité ? Si vous comptez le garder quel est le but d'être en robe à l'époque des féministes en jeans ?

Être prisonnier des préjugés, refuser son corps, j'en connais un bout et n'espère pas étaler le chemin de honte qui me permet d'oser vous questionner sur un pied d'égalité concernant ces sujets tendus, j'espère en outre que de potentiel trans en doute puisse prendre connaissance du "côté adverse" que je représente afin de faire un choix irréversible qui traverse un maximum de question car j'ai mon petit doute qu'aujourd'hui la mode est à une fausse condescendance et il doit être difficile pour un jeune de faire un choix entre un mouvement coloré et surreprésenté de trans, une majorité phobic grise et silencieuse, et quelque troll avec qui il leur est impossible de discuter à l'école.

Donc beaucoup de questions, aucune n'a pour but de nier votre cheminement, la science vous a donné raison, le gouvernement vous a donné raison, le temps vous donnera raison, mais ça ne prouve pas que la transexualité est la seule solution, pour être transparent avec vous, je trouve insultant une femme qui a hâte d'avoir un pénis et triper sur le baseball, et je me garde de m'avancer sur ce qu'une femme qui pense comme moi dirait à propos d'homme qui acte en femme, à une époque où je le répète, les gens "comme moi" ne se réfère plus à ces vieilles étiquettes, les femmes travaillent, les hommes donnent le biberon, un a le sex par dehors, l'autre par en dedans, cela détermine le pronom à utiliser et en dehors de ça la société tolère de faire pratiquement tout ce que l'on veut, maintenant, chaque nouvelle minorité veut son espace libre, sa toilette, ses lois, une reconnaissance que le reste des gens n'ont pas car ils sont "normaux", ça m'étonne qu'il n'y ait pas de toilette pour obèse, puis d'autre pour les islamiques, je veux dire is that it, is this a thing, sentez-vous que les trans se rejoignent en quelque part sur des idéologies qui ne soient pas emprunté aux étiquettes que vous intercheangez, avez vous quelque chose de spécial qui fait de vous "un genre" et non pas "un switch de genre" ?

Dans la communauté trans anglophone les gars banal comme moi qui ont rien demandé se font maintenant taxer de phobic par les trans sur badoo et tinder car évidemment ils tombent ultimement sur le pénis de la fille et je rêves tu ou si cette situation là dans les années 80 c'était pas juste un gars déguisé en fille qui croit que la péruque annule la gaytitude de la chose, et que le fait d'y croire très fort l'excuse d'être vraiment trou de cul de mentir et jouer la carte de la discrimination du genre "biologique" pour avoir une relation homosexuelle +- consentante et légale, wow, au yiâble le romantisme. Dans le dossier des toilettes je ne peux comprendre que vous ne puissiez vous mettre à la place du 99.999% de personne non trans et du cout social de vous accomoder, insinuant qu'un ensemble de facteur finalement assez flou de la société actuelle fait en sorte que vous vous suicidez trop, vous voulez quoi ?
 
Publicité






 MessagePosté le: 20/07/2017 02:25:45    Sujet du message: Publicité Back to top

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
Audrey_Anne
petite chenille

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2017
Messages: 30
Localisation: Québec, Québec
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui

 MessagePosté le: 20/07/2017 20:44:59    Sujet du message: Empathie pour un Trans-phobic Répondre en citant Back to top

Bonjour a toi
C'est gentil de ta part de vouloir comprendre et te cultiver davantage.

Il faut savoir que les personnes transgenres, homosexuelles et autres ont toujours exister. Bien évidemment, l'avancement des divers domaines de la sociétés ont permis de mieux comprendre les personnes, mais aussi permis que celle-ci se sentent mieux.
Il faut savoir que comme les personnes qui sont gay ou lesbienne, les personnes trans ne choisissent d'être trans. Cependant, nous fessons le choix de la transition puisque de rester dans notre sexe d'origine entraine un profond mal être qui peut mener jusqu'au suicide.

Tu parlais des enfants dans ton texte. Dans le processus, la première étape est de rencontrer un(e) psychologue afin d'avoir un papier qui affirme que la personne à une dysphorie du genre. Dans le cas des enfants, je ne pourrais pas parler spécifiquement, mais le suivie doit être plus serrer que pour un adulte. De se cote, afin d'avoir plus d'eclairssissement, il serait préférable de contacter un(e) psychologue spécialiser dans la dysphorie de genre pour les enfants.

Au niveau des toilettes, si des revendications sont faites, c'est que ce n'est pas toutes les personnes trans qui sont à l'aise de fréquenter les toilettes hommes ou femme. De plus, lors de la transition, il vient un moment ou peu importe la toilette utiliser, les gens te diront que tu n'est pas dans la bonne toilette et d'aller dans l'autre. Aussi, une toilette non genrée pourras être utiliser par tout le monde, pas seulement les personnes trans.

Pour se soir, se sera la réponse que je t'offre puisqu'en lisant ton commentaire, il y a beaucoup de sujet et de questions et que de mon coté je suis trop fatiguer pour répondre a tout. Bien évidemment, l'être humain est complexe et il serait possible de passer des heures et des heures à en parler.

Il me fera plaisir de répondre à tes questions du mieux que je peux. Bien évidemment, les réponses que j'ai donner son mon opinion et d'autres personnes du forum pourrais avoor d'autres piste.
 
Alina.L
grand papillon

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2016
Messages: 546
Localisation: Cowansville
Sexe: MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 20/07/2017 21:03:01    Sujet du message: Empathie pour un Trans-phobic Répondre en citant Back to top

Tu réponds très bien Audrey_Anne! Okay

@ Sandalak Débat: Les réponses d'Audrey_Anne sont très bien sur les sujets traités de ton billet. Pour ce qui est du reste, je t'inviterais si tu le permets de les traiter un par un, vraiment séparément, car on n'y arrivera pas sinon. Pouvons-nous repartir à zéro cette girouette de sujets en prenant celui qui t'es le plus important à traiter en premier afin d'y voir plus clair? Si le but est de demander de l'aide afin de mieux comprendre la condition des trans. Super! On est là aussi pour ça. On peut sûrement t'aider. Il faut avoir de l'ouverture par contre. Si le but est d'essayer de nous décourager ou de nous convaincre que nos choix sont inconcevables, je te conseille de partir, car ce n'est pas le lieu pour philosopher sur «Est-ce correct ou non d'être trans?». Sache que je n'ai pas dit que c'était ton cas. Le «Si le but...» est important ici. Une grande majorité des mtf et des ftm ont mûrement réfléchi leur cheminement et non pas besoin d'alimenter leurs doutes qui sont bien trop souvent non-fondés ou irrationnels.

Merci et au plaisir de continuer d'alimenter ton ouverture à la vie transidentitaire dans notre société.
_________________
À plus!

Alina
 
Ariane
formation du chrysalide

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mai 2015
Messages: 93
Localisation: Val d'Or
Sexe: Femme, MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui
Changement de nom: Fait
Changement de mention de sexe: Fait
Vaginoplastie: Fait

 MessagePosté le: 24/07/2017 19:58:41    Sujet du message: Empathie pour un Trans-phobic Répondre en citant Back to top

Sandalak débat,

Tu dis en connaître un bout sur le sujet et pourtant tu n’as jamais chaussé nos souliers et ou nos sandales… on ne peut pas connaître vraiment quelqu’un sans avoir vécue ce qu’il ce qu’elle a vécue. De plus dans le mot Trans on retrouve le mot transition qui es un transit d’un sexe vers un autre pour qu’enfin notre sexe physique soit conforme à notre sexe féminin qui lui est bien présent dans notre tête et ce souvent depuis l’enfance comme dans mon cas.

Les hormones ne transforment pas que notre corps et c’est une notion que bien des gens ont de la difficulté à comprendre. Notre esprit bien que féminin (MTF) deviens encore plus féminin et nous pensons carrément comme une femme suite au traitement hormonale dans mon cas ca même changer mon orientation sexuel. Je n’ai jamais été attirée par les hommes avant de prendre des hormones bien au contraire comme tous les hommes une paire de seins chez une femme étais la 7 e merveille du monde dans mon autre vie et ou bien lui faire l’amour orale.

Et ce n’est plus le cas aujourd’hui avant je n'ai jamais eue aucune envie de dormir avec un homme aujourd’hui c’est différent et dans mon cas le gars ne verra probablement pas la différence suite à ma vaginoplastie je me sens totalement femme. Mais avant de faire ça le gars va savoir que je suis Trans et ce même avant la premier baiser s'il doit y en avoir un donc ta phobie de te réveiller avec un Trans qui fait pipi debout n'as pas lieu d'être car j'imagine aussi que tu dois enlever les petites culottes de tes partenaires de lit avant de dormir avec, tout cas je l'espère fortement pour toi. Je ne me considère pas en transition car je crois que cette étape et complété et ou sur le point de l’être.

Mon passing est assez bon depuis le début et j’ai toujours fait pipi assise depuis l’année 2000 date à laquelle je me suis séparer et que j’ai commencé à laver moi-même les toilettes et avoir de l’urine partout à coté me dégoutais bien que je visais juste et prétende que toi ça ne t’arrive jamais serais contraire à toute logique.

Donc j’ai toujours été aux toilettes des femmes depuis que je suis enfin moi, je voudrais bien voir quelqu’un me dire que je dois aller dans une toilette pour Trans après ma vaginoplastie et cette personne aurais une belle poursuite sur le dos car tout et féminin ça inclus même mon permis de conduire.

La tolérance et ou le désire de nous comprendre je le vois nulle part dans tes écrits. Tout semble tourné autour de ton organe entre tes jambes et rien d’autre comme un homme qui se cherche à se vider d'ailleurs je présume que tu as une double identité sur le forum et dans le chat. Tu ne sembles pas non plus comprendre les femmes née femme alors je me demande sérieusement comment tu pourrais comprendre une femme qui vis dans un corps d’homme et qui pour nous est une prisons dans bien des cas.

Tu sembles ne pas apprécies pas le titre de Trans phobique mais après avoir lue nombre de tes écrits ont dirais que tu cherches juste un autre forum pour te défouler et distiller ton venin. Tu dis vouloir nous comprendre vraiment ???? Et pourtant je ne vois aucune ouverture d’esprit à ce niveau, tes propos sont narcissiques, arrogants, ironiques, sarcastiques et surtout malveillants. Tu désires de l'empathie alors que tu témoigne d'aucune empathie pour toutes les personnes qui sont ici ... ne demande donc pas aux autres ce que tu n'est pas capable de leur offrir!

Bonne journée
Ariane
 
YLeconte
chenille

Hors ligne

Inscrit le: 18 Nov 2016
Messages: 40
Localisation: Sherbrooke
Sexe: Femme, MTF
Suivi psy: Oui
Hormoné(e): Oui

 MessagePosté le: 04/08/2017 14:16:08    Sujet du message: Empathie pour un Trans-phobic Répondre en citant Back to top

Je vais le dire directement: non les femmes trans ne sont pas des homosexuels qui se déguisent en femme pour avoir des relations sexuelles avec des hommes hétéros. C'est un préjugé tenace qui doit disparaitre. Dans un sens tu dit que la science nous a donné raison, après tu sort cet argument là? C'est assez contradictoire tu ne trouve pas. S'il y a eu un débat sur les toilettes trans c'est que plusieurs trans n'étaient pas acceptés dans les toilettes normales. Comme les gais ne voulaient pas nécessairement avoir de ''village gai'' mais à force de se faire rejeter en sont venus à en former. Tu pense que toutes les femmes trans s'habillent ultra féminines et ne font que des trucs stéréotypé féminins? J'en connais qui font de la moto et sont camionneuses. Oui il y en a qui sont très féminines et considérées plus stéréotypées mais c'est la même chose avec les femmes considérées normales.

iL y en a qui peuvent en faire plus au départ, mais c'est la même chose avec plusieurs adolescentes qui s'affirment en tant que femme. Ils en font beaucoup au départ et après ça se calme. La période transition à plusieurs point commun avec l'adolescence. L'adolescence n'est pas uniquement un phénomène biologique mais psychologique et culturel. C'est la même chose pour les transgenre. Ils ont un défi de plus. Qui dans ce monde nie l'adolescence? Comment un adolescent se sentirait si beaucoup de gens disaient que ça n'existe pas, qu'il faut être fou pour avoir ces ressentis.

être transgenre est un ressenti profond qui ne vient pas uniquement de la pensée dans le genre ''je me demande quelle boite de céréale je vais prendre ce matin''. C'est de quoi de très intense qui vient de la base de la personne. ¨ca vient aussi du corps. Ma puberté à été retardée par rapport aux autres. Comme si une partie de profonde de moi savait que je n'étais pas un homme et tentait de se masculiniser. Et ce n'est pas à cause que je pensait que j'étais une fille ou que je ressentait que j'en étais une. Ce n'était pas assez conscient à cette époque. Ce n'était pas ma pensée consciente qui essayait de bloquer ma puberté en tentant d'être une fille. Ce ressenti cette prise de conscience est venue graduellement. J'en tentée de la niée, de la bloquer jusqu'à temps que ça me même à l'écroulement psychologique complet. J'étais devenu complètement dysfonctionnelle. J'ai dût m'accepter en tant que femme qui est attirée envers les hommes. Mon problème n'a pas été de refuser mon corps d'homme de naissance mais de refuser ce que j'ai toujours été profondément, un femme. J'ai dû aller consulter. Ce n'était pas uniquement ma tête qui souffrait mais mon corps au complet. Comme s'il commençait à se féminiser de soi même. ça formait une pression énorme sur mon corps. Depuis que je prend des hormones, mon corps change plus rapidement mais surtout plus sereinement. Je ne ressent plus ce bouillonnement intense en moi.

être trans n'est pas une partie de plaisir et ce n'est pas une lubie pour pervers sexuels. Mais en m'acceptant comme je suis, je n'ai jamais été aussi heureuse que maintenant et ce n'est pas encore facile. j'ai des blocages à régler encore.
_________________
Les chiens aboient, la louve bleue passe
 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    D'un autre Genre Index du Forum -> Transsexualité Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Cobalt 2.0 phpBB theme/template by Jakob Persson.
Copyright © 2002-2004 Jakob Persson


Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com